Le maire de Lyon et ancien ministre de l'Intérieur a gagné 10 points de popularité entre avril et mai et devient la deuxième personnalité politique préférée des Français. 
Andréa Kotarac
L'élu La France insoumise du Rhône a annoncé ce mardi soir qu'il soutenait le Rassemblement national de Marine Le Pen pour les Européennes. 
Bureaux du Parlement européen à Strasbourg en 2006 © Ilan Garzone / AFP
Que l’on ait été commissaire, député ou assistant parlementaire, le passage dans les institutions européennes est une précieuse monnaie d’échange dans le privé, notamment les cabinets de lobby. Plus que le traditionnel pantouflage de fin de course, les carrières européennes dans la bulle bruxelloise s’inscrivent de plus en plus dans ces allers-retours du public au privé. Des passerelles devenues de véritables “revolving doors”, portes tournantes poussant ceux qui les empruntent tantôt à influencer leurs collègues de la veille, tantôt à réguler les intérêts d’un ancien employeur.
hôtel de ville place de la Comédie
La ville de Lyon a expliqué son choix de faire des marchés dont les montants maximums sont de 999 999 999 €. Des décisions critiquées par l'association de contribuables Canol.
David Kimelfeld et Gérard Collomb, à la finale du Bocuse d’Or 2019 © Maxime Jegat / PhotoPQR MaxPPP
Après le départ de deux membres du cabinet du Grand Lyon en octobre, une directrice vient d'être débarquée par David Kimelfeld. Un nouvel épisode dans la lutte de pouvoir qui oppose le président de la métropole et son prédécesseur, Gérard Collomb.
métropole conseil métropolitain 10.07.17
La métropole de Lyon a décidé de faire appel de la décision du tribunal administratif, qui a annulé en avril dernier l'augmentation de 15% des contrats des sociétés Vortex et JLI adoptée par le Grand Lyon en 2017.
Comme en juillet dernier pour l'achat de places au Lou dont le montant maximal du marcher a été fixé à 999 999 999 euros, l'association de contribuables Canol a critiqué de nouveaux marchés pris par la ville de Lyon d'un montant similaire. 
Les élus communistes du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes demandent à Laurent Wauquiez de sauver  la sucrerie Bourdon, située dans le Puy-de-Dôme, menacée de fermeture. 
Les élections européennes auront lieu le 26 mai prochain. En France, 33 listes ont été déposées. Parmi elles, les candidats lyonnais ne sont pas légion et ceux en positions éligibles le sont encore moins.
De gauche à droite et de haut en bas : Sylvie Guillaume © Tim Douet / Véronique Trillet-Lenoir © DR / Benoît Schneckenburger © Maxime Jegat (MaxPPP) / Philippe Meunier © Vincent Poillet / Michèle Rivasi et Nora Berra © Tim Douet (montage LC)
Les élections européennes se heurtent souvent au mur de l’abstention. Politiquement, elles révèlent pourtant des clivages féroces, parfois au sein d’une même famille politique : fédéralistes contre tenants d’une Europe à la carte, protectionnistes contre mondialistes. Lyon Capitale vous présente les candidats locaux et surtout leurs visions, toutes différentes, de ce que doit être l’Union européenne.

Posts navigation

1 2 3 4 5 754 755 756