Gérard Collomb
Après l'annonce de sa candidature aux élections municipales à Lyon en 2020, ce lundi, Gérard Collomb a assuré qu'il demeurerait ministre de l'Intérieur à part entière jusqu'à l'été prochain. Un position difficilement tenable, selon ses opposants politiques. D'autant que l'ex (et futur ?) maire de Lyon semble déjà concentré sur son retour. 
David Kimelfeld au conseil municipal, en septembre 2018 © Tim Douet
Ce matin, la Métropole de Lyon tenait une table ronde pour la journée mondiale de la maladie d’Alzheimer. En compagnie de l’association France Alzheimer Rhône, David Kimelfeld a présenté ses mesures pour accompagner les personnes atteintes de cette maladie et leurs aidants.
Caroline et Gérard Collomb, dans les salons de la préfecture, en mars 2014 © Tim Douet
Gérard Collomb sera au Double Mixte de Villeurbanne le 29 septembre, pour une rencontre avec les militants LREM du Rhône en compagnie de Marlène Schiappa.
Jean-Marie Girier
Jean-Marie Girier, le chef de cabinet de Gérard Collomb, va rejoindre Richard Ferrand au perchoir de l’Assemblée nationale alors que le ministre de l’Intérieur a annoncé en début de semaine son intention de revenir à Lyon en 2019.
La dernière inconnue de l’équation du retour de Gérard Collomb ne l’est plus : le ministre reviendra à Lyon après les élections européennes, à la fin du mois de mai. Le coup d’envoi des municipales de 2020 est officiellement donné.
Pas d'image
Pour Stéphane Guilland, le chef de file de l’opposition LR à Lyon, l’annonce du retour de Gérard Collomb est symptomatique de la “vision figée du monde” du ministre de l’Intérieur. 
Laurent Wauquiez
Laurent Wauquiez, le président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes, a qualifié de “surréaliste”, l'annonce de Gérard Collomb qui a déclaré qu'il quittera le gouvernement en 2019 pour se lancer dans les municipales de 2020 à Lyon.
Pascal Blache
Dans l'annonce du départ programmé de Gérard Collomb du gouvernement, Pascal Blache lit une manœuvre du ministre de l'Intérieur de se désolidariser d'un président de la République qui décroche dans les sondages.
Le président du conseil métropolitain a réagi ce mardi midi à l'annonce du retour de Gérard Collomb. Ménageant la chèvre et le chou, David Kimelfeld s'est affirmé comme président à part entière tout en laissant l'espace à un retour du ministre de l'Intérieur.
Le maire de Rillieux-la-Pape, Alexandre Vincendet, a demandé la démission du ministre de l’Intérieur et dénoncé un manque de parole de Gérard Collomb.

Posts navigation

1 2 3 7 8 9 10 11 12 13 727 728 729