Hélène Geoffroy
La maire de Vaulx-en-Velin, Hélène Geoffroy @Thierry Chassepoux

Présidence du PS, Hélène Geoffroy, la maire de Vaulx-en-Velin, éliminée de la course

Le premier tour du scrutin visant à désigner le nouveau secrétaire général du Parti socialiste a eu raison de la maire de Vaulx-en-Velin, Hélène Geoffroy. Olivier Faure et Nicolas Mayer-Rossignol s’affronteront lors d’un second tour dans une semaine. 

En mission depuis plusieurs mois pour récupérer la présidence du Parti socialiste, la maire de Vaulx-en-Velin, Hélène Geoffroy, n’a pas réussi à se hisser au second tour du scrutin. Jeudi, les quelque 14 000 votants, qui représentent environ deux tiers des votants potentiels estimés à 41 000, se sont exprimés en faveur du Premier secrétaire sortant du PS Olivier Faure et de Nicolas Mayer-Rossignol. 

Olivier Faure en tête

Hier soir, l'incertitude demeurait encore sur le score exact obtenu par Olivier Faure, une source officielle du parti le créditant d’un moins 50,5 % des suffrages exprimés, mais son rival affirmait de son côté que selon ses estimations, Olivier Faure n'obtenait qu'autour de 48%. Arrivé en deuxième position, Nicolas Mayer-Rossignol aurait obtenu 31,5% selon lui, 30,5% selon son rival. Hélène Geoffroy aurait quant à elle recueilli entre 19 et 21% des voix. 

Lire aussi : PS : si elle est élue, Hélène Geoffroy, maire de Vaulx-en-Velin, quittera la Nupes

Un désaveu fort pour l’élue vaudaise qui se retrouve de fait éliminée de la course alors qu’elle souhaitait faire sortir le PS de la Nupes, à l’inverse d’Olivier Faure qui voit sa stratégie d'alliance de la gauche au sein de la Nupes validée par les militants. Entre les deux, Nicolas Mayer-Rossignol a présenté une "voie centrale". L'élu normand, qui a le soutien d'Anne Hidalgo et de la présidente d'Occitanie Carole Delga, décrit la Nupes comme "un accord passé perdant" et veut des "États généraux de la transformation sociale et écologique" pour "refonder la gauche". 

Une défaite difficile à accepter ?

Sur Twitter, Olivier Faure a remercié ceux qui l'ont placé "très largement en tête", estimant que "les militants ont clairement choisi l'union de la gauche et des écologistes". De son côté, Nicolas Mayer-Rossignol a affirmé que la dynamique était en sa faveur et "l'espoir possible", car il n'y avait "pas eu de plébiscite pour Olivier Faure", rapporte l’AFP. 

Dans un tweet publié dans la nuit et qui résonne de manière étrange ce vendredi matin au vu des résultats, la maire de Vaulx-en-Velin a remercié les militants du PS "qui ont fait le choix de notre texte d’orientation", avant d’affirmer, "ce soir, comme nous l’avions annoncé, la ligne portée par Olivier Faure est minoritaire au PS". Le Premier secrétaire sortant du parti a pourtant bien obtenu près de la moitié des suffrages exprimés jeudi 12 janvier de 17 à 22 heures.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut