Depuis le 1er septembre 2022 les véhicules Crit’Air 5 sont interdits dans la ZFE, mais selon Jean-Charles Kohlhass « beaucoup de véhicules n’ont pas de vignette » et il n’est pas possible de les contrôler. ©DR

ZFE : La patronne des écologistes étrille un dispositif "macroniste", pourtant porté par la Métropole de Lyon

La nouvelle patronne d'Europe écologie les verts, Marine Tondelier, s'en est pris à la ZFE, un dispositif pourtant porté par la Métropole et la Ville de Lyon.

C'est une séquence qui n'a pas manqué de faire réagir les opposants des écologistes de la France entière. Invitée de l'émission C ce soir sur France 5 ce mercredi 11 janvier, Marine Tondelier, nouvelle patronne des Verts a étrillé la Zone à faibles émissions (ZFE).

Selon elle, cette mesure est "le meilleur exemple de ce que donne l'écologie quand elle n'est pas faite par des écologistes et des gens de gauche". Et la patronne des Verts d'ajouter : "Quand une mesure est mise en place sans prendre en compte la différence entre les gens qui habitent en banlieue et ceux en cœur de ville, bien sûr qu’elle est injuste. C’est de l’écologie macroniste."

"Je souhaite préciser mon propos..."

Une déclaration que n'ont pas du apprécier Bruno Bernard, président EELV de la Métropole qui porte un projet de ZFE plus dur encore que celui imposé par l'Etat, ni à Grégory Doucet, soutien de Marine Tondelier lors de la primaire et favorable à cette intensification de la ZFE.

Résultat, ce jeudi, la patronne d'Europe écologie les verts s'est justifiée sur Twitter, certainement après avoir reçu quelques coups de fils. "Je souhaite préciser mon propos", débute-t-elle, avant de patauger : "Les ZFE sont efficaces et justes si elles s’accompagnent d’aides et d’alternatives de mobilités comme le font les exécutifs écologistes à Lyon, Strasbourg ou Grenoble."

"Les aides ça ne marche pas"

La veille, elle avait pourtant bien précisé : "les aides, ça ne marche pas." Le thread explicatif se conclut par une petite mention de Grégory Doucet, Bruno Bernard et Eric Piolle, Marine Tondelier espérant avoir bien été lue par ces derniers.

Un cafouillage que l'opposition ne manquera surement pas de relever lors des prochains conseils municipaux et métropolitains à Lyon. D'autant que la mesure questionne jusque dans les rangs de la gauche au sein des deux collectivités.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut