Métropole de Lyon : "les maires sont exclus du pouvoir de décision", regrette Marc Grivel

Marc Grivel, président du groupe Synergies à la Métropole de Lyon, est l'invité de 6 minutes chrono.

Lancée après la fronde des maires à l'automne 2021, la mission sénatoriale sur la Métropole de Lyon a donné du grain à moudre à l'exécutif métropolitain comme à ses opposants. Marc Grivel, président du groupe Synergies qui représente les petites communes des Monts d'Or, fondait de grandes espérances sur ce rapport parlementaire et confie aujourd'hui "son étonnement". "C'est une déception qui s'est transformée en amertume. Je ne parle pas encore de colère. L'histoire de ce qu'est devenue la métropole est intercommunale et aujourd'hui, on renonce à cette dimension", regrette-t-il. Marc Grivel se montre d'ailleurs menaçant sur un possible retour de la  fronde des communes : "Il n'est pas interdit que les maires ne reprennent pas le même chemin".

Il dénonce toujours une Métropole de Lyon qui peut s'affranchir de l'avis des maires et cite notamment en exemple les voies lyonnaises, les autoroutes à vélo, ou la faiblesse de l'enveloppe allouée aux communes pour construire des équipements publics : "les maires sont exclus du pouvoir de décision".

 

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut