Peu de changement dans les délégations des adjoints à la mairie de Lyon. Le retour de Gérard Collomb a obligé Georges Képénékian à reprendre son poste d’adjoint sans grandement modifier la composition du conseil municipal. L’ancien maire de Lyon n’a pas repris sa délégation à la culture et sera chargé “des  grands projets et équipements, de la gastronomie et de la prospective et l’innovation”.
David Kimelfed, depuis son fauteuil de président de la métropole, tisse sa toile en participant à des rencontres politiques qui ne sont clairement pas neutres. Son cœur de cible apparaît clairement : les déçus des années Collomb.
Parmi ces 15 500 visiteurs, plus de 1900 personnes se sont abonnées à la plateforme et ont participé aux discussions de cette consultation citoyenne sur la lutte contre le réchauffement climatique organisée par la ville de Lyon.
“Équilibre” à tous les étages. Le nouveau préfet du Rhône et d’Auvergne-Rhône-Alpes plaide pour un “et en même temps” dans tous les domaines de compétence de ses nouvelles fonctions.
Voix manquantes, procès en autocratie et usure, remerciement appuyé à Georges Képénékian, la quatrième élection de Gérard Collomb a été la plus mouvementée. En tout cas, elle ne s'est pas déroulée comme il l'aurait aimé. Gérard Collomb doit surtout faire face à un David Kimelfeld plus déterminé que jamais à être une alternative. Ce week-end et publiquement, il rencontrera les socialistes. 
Les élus LR Stéphane Guilland et Philippe Cochet en juin 2018 © Tim Douet
L'élu LR de la ville de Lyon a appelé Gérard Collomb, se comparant à Clemenceau, à plus d’“humilité” après son absence à la métropole.
Pour faire face à l'arrivée croissante des mineurs non accompagnés dans la métropole, le Grand Lyon a voté ce lundi une rallonge de 16,5 millions d'euros au budget 2018. L'opposition a demandé l'aide de l'État pour supporter ces dépenses.
Le débat sur la subvention de 175 000 euros accordée à l’association ATMO Auvergne-Rhône-Alpes a été l'occasion pour tous les groupes politiques de la métropole de mettre en avant leur ambition environnementale pour l'agglomération.
Gérard Collomb à la sortie du conseil des ministres, le 12 juin 2018 © Ludovic Marin / AFP
Le maire de Lyon, absent du Grand Lyon depuis son départ au ministère de l'Intérieur, a eu une retenue sur salaire conformément au règlement intérieur a assuré David Kimelfeld, le président de la métropole de Lyon.
Comme lorsqu’il était ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, fraîchement élu maire de Lyon ce lundi matin, a décidé de ne pas siéger au conseil de la métropole.

Posts navigation

1 2 3 4 731 732 733