© Jibé
Ce mois-ci, nouvel épisode de “Gégé ne fait confiance à personne”. Finalement, l’effondrement que les “collapsonautes” nous promettent fera peut-être un heureux... En attendant, Manu gère le bureau des plaintes – La vie politique en trois strips, à retrouver tous les mois dans Lyon Capitale.
Gérard Collomb de retour à Lyon après sa démission © Tim Douet
On avait l'habitude d'entendre Laurent Wauquiez sur le sujet, ce mardi Gérard Collomb s'est fait le promoteur de la ligne Lyon-Turin, mise à mal par le gouvernement italien qui souhaite l'abandon du projet.
Caroline et Gérard Collomb, dans les salons de la préfecture, en mars 2014 © Tim Douet
Pendant toute la campagne présidentielle puis celle des législatives, Jimmy Brumant était l’un des piliers d’En Marche à Lyon, toujours dans le sillage des Collomb. Au fil des mois, il a pris ses distances, et le phénomène s’est accéléré, dit-il, avec le départ “incompréhensible” de Gérard Collomb du gouvernement. Sa démission, ce mardi, de la direction départementale illustre la fracture entre Caroline Collomb et les marcheurs “apolitiques”, ces militants qui ne sont pas issus du PS ou d’autres formations.
François-Noel Buffet
Le sénateur du Rhône, membre de la commission des Lois, a commenté le rapport rendu mercredi sur l'affaire Benalla. Un rapport qui pointe du doigt “des dysfonctionnements majeurs” au sommet de l’État.
Jimmy Brumant a décidé de quitter la section locale de La République En Marche et dénoncé la gestion de Caroline Collomb et “les multiples pressions et intimidations de la part de son entourage”.
Alors que Christian Estrosi, maire de Nice, vient de lancer la première expérimentation de reconnaissance faciale sur la voie publique en France, ce dispositif de sécurité n’est pas à l’ordre du jour à Lyon.
Lors du dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France qui avait lieu mercredi soir, Emmanuel Macron a demandé la dissolution du groupuscule d'extrême droite Bastion social et de deux autres formations “racistes et/ou antisémites”. 
Gérard Collomb et David Kimelfeld au conseil de la métropole, le 10 juillet 2017 © Tim Douet
Pendant que David Kimelfeld sera auprès du président de la République en compagnie des présidents de département, Gérard Collomb sera à Milan pour faire la promotion de la ligne Lyon-Turin. 
Manifestation contre l'antisémitisme © Tim Douet
Ce mardi soir place Bellecour, le maire de Lyon a manifesté contre l’antisémitisme à côté de Manuel Valls et de beaucoup d’autres élus et Lyonnais.
Élisabeth Borne, la ministre des Transports, a demandé à la région de ne pas “entretenir la confusion” sur le projet de Lyon-Turin.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6 7 747 748 749