Une du mensuel Lyon Capitale de décembre 2019 (n°794)
Un récent échange auquel nous avons assisté dans les travées feutrées du théâtre des Célestins, après Les Sorcières de Salem, nous renvoie à la difficulté de faire vivre les débats de notre société autrement que sous forme de hashtag et de punchline. Prenons donc le temps, pour un dialogue apaisé.
Si, en France, le Joker avait un cri, ce ne serait certes pas celui de Tarzan, le “ahou ahou” des Gilets jaunes.
C’est peu dire qu’à Lyon Capitale nous n’avons guère épargné Gérard Collomb. Parce que depuis des années il est l’homme fort, le personnage central de la vie politique lyonnaise et métropolitaine. Ces joutes démocratiques ont toujours été bien comprises de part et d’autre et il me semble que si parfois nous avons eu la dent dure, nous ne nous sommes jamais vautrés dans le caniveau.
rue de la République piétons piétonne
Edito - Le climat a le vent en poupe. Les élus en ont eu vent. Du coup, chacun y va de sa promesse... de campagne. Où se presse la presse (qui ne tombe pas dans le panneau).
une Lyon Capitale 789 juin 2019
Dans tous les partis, les européennes étaient attendues comme le moment clé qui décanterait les campagnes municipales et métropolitaines de mars prochain. Elles nous ont finalement confirmé ce que l’on savait déjà : à quelques nuances près, on retrouve le paysage politique apparu à la présidentielle de 2017. Difficile de continuer à y voir un accident.
Une mensuel Lyon Capitale mai 2019 © Lyon Capitale
Bruno Bonnell a beau jurer que “les européennes seront un moment charnière”, il a bien du mal à enflammer la salle à moitié vide du meeting “national” des listes En Marche – pardon, de la liste “Renaissance” – ce 11 avril à Villeurbanne. Il faudra cette fois trouver mieux que le seul argument d’une arrivée, probablement massive, des partis d’extrême droite au Parlement européen pour mobiliser les électeurs le dernier dimanche de mai.
Pas d'image
Édito. La fromagerie L'Etoile du Vercors (Isère), filiale du géant laitier Lactalis, a rejeté en toute impunité quatre litres de substances chimiques par seconde depuis 2011. Le tribunal correctionnel vient de condamner le groupe agroalimentaire à une peine dérisoire.
Une Lyon Capitale 787 avril 2019
Du glyphosate et des coquelicots, et du potentiel cancer du chien Rex.
Photomontage © Lyon Capitale
Réchauffement climatique, épuisement des ressources, dégradation des sols, chute de la biodiversité, explosion de la démographie… Jamais dans le processus d’hominisation, ni au cours des 500 millions d’années passées du vivant, une situation d’une ampleur comparable ne s’était produite. C’est inédit. Tous les signaux sont au rouge, toutes les alarmes sonnent.
Une Lyon Capitale mars 2019
Est-ce déjà la fin du monde ? Se pencher sur le mouvement des “collapsologues” pour établir des scénarios plausibles d’effondrement de notre modèle de société dans les années à venir, en 2030 (demain pour nous) ou en 2050 (demain pour nos enfants), c’est forcément se pencher sur l’état de notre société actuelle, constater ses impasses et chercher les signaux d’espérance, ou au moins de mutation. L’impasse climatique, les Lyonnais commencent à bien la percevoir, dans une ville où la température a déjà gagné en moyenne plus de deux degrés.

Posts navigation

1 2 3