Le nouveau maire de Lyon promet une alternance sur le fond comme sur la forme. Grégory Doucet prône davantage de transversalité pour une démocratie plus participative. Il s’adresse aussi aux acteurs, souvent économiques, qui durant la fin de la campagne municipale ont exprimé leur crainte d’une vague verte. Lyon Capitale : Comment avez-vous vécu les […]
François-Noël Buffet © Antoine Merlet
Les Républicains ont investi, ce mercredi, François-Noël Buffet comme chef de file pour les sénatoriales. Étienne Blanc qui lui contestait l’investiture prévoit de se lancer en dissidence ou avec le soutien de la fédération LR du Rhône.
Gérard Collomb s'allie à la droite pour barrage aux écologistes
Leur alliance de second tour avait créé la sensation. Gérard Collomb s’était allié avec la droite pour tenter de faire barrage aux écologistes. Une stratégie qui s’est retournée contre tous les acteurs à l’origine de ce mariage.
Grégory Doucet s'exprime devant ses militants au soir de sa victoire aux municipales
Grands vainqueurs des élections locales, les écologistes ont savouré, ce dimanche soir, leur conquête du pouvoir. Elle marque un changement de génération et le retour de la gauche. Retour sur une soirée historique.
Grégory Doucet, le nouveau maire de Lyon
Trois mois après le second tour, la vague verte s’est largement confirmée. Grégory Doucet (EELV) a largement été élu maire de Lyon. Bruno Bernard (EELV) devrait, lui, être le prochain président de la métropole. Ses listes l’emportent dans 9 des 14 circonscriptions. Comme au premier tour, le verdict des urnes est sans appel pour Gérard Collomb très largement battu à la ville comme à la métropole. Ce 28 juin, une page de la politique lyonnaise s’est tournée.
Grégory Doucet fait figure de favori dans la course à la mairie de Lyon. Au soir du premier tour, il est arrivé largement en tête et il s’est depuis allié avec Nathalie Perrin-Gilbert et les socialistes. Ses listes tablent sur une large victoire ce dimanche 28 juin. Critiqué sur le peu d’appétence de son parti pour les questions économiques, Grégory Doucet livre sa feuille de route face à la crise à venir.
François-Noël Buffet © Antoine Merlet
Désormais allié à Gérard Collomb, le chef de file des Républicains se pose en seule alternative aux écologistes qu’il accuse de porter un projet qui enrayerait le dynamisme métropolitain. Il justifie son alliance avec son ancien adversaire sur l’autel d’une crise économique qui s’en vient. François-Noël Buffet rappelle aussi la répartition des rôles entre lui et Gérard Collomb.
Bruno Bernard est le favori de l’élection métropolitaine. Il a viré en tête du premier tour et maintiendrait la dynamique, trois mois plus tard, comme l’a démontré notre sondage Ifop-Fiducial. Durant sa campagne de second tour, il tente de démonter les procès en décroissance que lui intentent ses rivaux, mais assume d’interroger le mode de développement actuel de la métropole. Tout comme il assume de vouloir s’attaquer à la place de la voiture.
Grégory Doucet (EE-LV) et Yann Cucherat (LREM), candidats aux municipales 2020 à Lyon
Grégory Doucet s’est attiré les foudres des listes d’union entre la droite et Gérard Collomb en évoquant une menace terroriste qui serait “derrière nous”. Yann Cucherat l’accuse d’irresponsabilité et de “provoquer les terroristes”. Grégory Doucet tente, lui, au lendemain de ses propos de les englober dans un propos plus général.
David Kimelfeld, à Lyon, en octobre 2019 © Antoine Merlet
L’actuel président de la métropole aborde le second tour des élections métropolitaines dans une situation inconfortable. Il est le troisième homme à l’issue du premier tour et selon notre sondage Ifop-Fiducial qui le crédite de 26% d’intention de vote. Face à des concurrents qui ont opéré des alliances qu’il estime peu productives, il veut opposer son statut de président sortant et ses “solutions concrètes”.

Posts navigation

1 2 3 4 99 100 101