Quand l’urgence sanitaire laissera place au bilan de la gestion de cette crise, le chapitre des municipales se rouvrira. Parce que la date d’un hypothétique second tour approchera, le 21 juin, mais aussi pour une raison médicale : des candidats ou des assesseurs ont contracté le Covid-19 le jour d’un premier tour dont le maintien n’est plus vraiment assumé.
Nommé ministre de la Santé à la veille de l’épidémie de coronavirus, Olivier Véran se retrouve aujourd’hui à gérer la plus grave crise sanitaire depuis plus d’un siècle en France. Une mission dont le conseiller régional grenoblois s’acquitte jusqu’à présent avec un sérieux et une pédagogie salués.
François-Noël Buffet © Antoine Merlet
Dans la métropole, la droite a gardé ses communes, mais reste à la peine sur le scrutin métropolitain.
Renaud George © DR
Maire sortant de Saint-Germain-au-Mont-d’Or, Renaud George a été battu par les écologistes au premier tour. Il dénonce un scrutin altéré par l’abstention lié au coronavirus et intente un recours.
Jean-Paul Bret et Cédric Van Styvendael.
Menacé par les écologistes à Villeurbanne, le PS a tenu bon à Villeurbanne. Les maires sortants socialistes de la métropole devraient être réélus en juin prochain, mais le parti va perdre de nombreux élus au conseil métropolitain.
À Lyon, le Rassemblement national n’aura plus de conseiller municipal. Agnès Marion et ses colistiers ne peuvent se maintenir dans aucun arrondissement. Dans la métropole, les candidats RN ne seront que trois au second tour.
En attendant une probable annulation du second tour des élections, les candidats discutent toujours pour nouer des alliances. C’est notamment le cas des écologistes qui sont finalement enclins à discuter avec David Kimelfeld.
Etienne Blanc promet de soumettre à un referendum des grands projets municipaux
Arrivé en deuxième position au soir du premier tour, Étienne Blanc a fait le choix de ne s’allier avec personne en vue d’un désormais hypothétique second tour.
Gérard Collomb, à la mairie de Lyon en janvier 2020 © Antoine Merlet
De l’abstention record à la chute brutale de Gérard Collomb en passant par la vague verte, le premier tour des élections municipales et métropolitaines aura été historique. Mais c’est peut-être l’annulation du scrutin pour cause de coronavirus qui fera entrer ce 15 mars dans l’histoire.
Hélène Geoffroy, la maire sortante à la fois socialiste et soutenue par LREM, arrive très largement (40,4%) en tête dans une ville où l'abstention a encore battu des records.

Posts navigation

1 2 3 4 96 97 98