Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, s’est déplace à Lyon samedi dernier. (Photo by PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Policiers agressés à la Guillotière : Gérald Darmanin en déplacement à Lyon ce samedi 

Le ministre de l’Intérieur se déplacera à Lyon ce samedi 30 juillet, une dizaine de jours après la violente agression de trois policiers à la Guillotière. 

Après l’agression de trois policiers à la Guillotière le 20 juillet, une visite du ministre de l’Intérieur à Lyon était pressentie depuis quelques jours. Gérald Darmanin sera présent sur le terrain lyonnais ce samedi 30 juillet. 

Le premier flic de France doit notamment rencontrer des policiers de la Duchère où une fusillade à la kalachnikov avait fait deux morts mi-juin, paroxysme de plusieurs mois de violences dans le quartier. Gérald Darmanin devrait également inaugurer le centre de rétention administratif de Colombier-Saugnieu, ouvert il y a quelques mois près de Lyon.

Lire aussiLyon : vive émotion à La Duchère après la mort de deux jeunes dans une nouvelle fusillade

Les antifas prêts à "accueillir" Darmanin

Un déplacement qui pourrait être mouvementé s'il venait à se déplacer à la Guillotière. Pour le moment, une telle visite n'est pas inscrite à l'agenda du ministre, mais un changement de programme de dernière minute ne serait pas à exclure. Ce qui est certain c'est qu'il doit  rencontrer des habitants et commerçants, un rendez-vous qui devrait se dérouler à la préfecture, après avoir échangé avec les policiers de la brigade spécialisée du quartier et les agents agressés.

Sur Twitter le Groupe Antifa de Lyon, dont la dissolution actée il y a quelques mois par le conseil de ministres a finalement été suspendue par le Conseil d’État, a prévenu que "l'accueil de cette balade colonialiste ne peut qu’être électrique". "La Guillotière métisse et populaire. Stop à la récupération sécuritaire et à l'occupation policière", dénonce le Gale dans un post Twitter. 

Quelques jours après l’attaque, place Gabriel Péri qui avait laissé deux policiers blessés, Gérald Darmanin avait créé la polémique en annonçant l’arrestation d’un suspect, en situation irrégulière, et son expulsion, avant que celui-ci ne soit finalement mis hors de cause. Depuis un autre suspect a été arrêté et écroué de manière provisoire dans cette affaire dont l’enquête s poursuit pour identifier tous les agresseurs des policiers, et arrêter le voleur qu’il avait tenté d’interpeller en amont de leur agression.

Lire aussi : 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut