Photo d’archives, des incidents survenus à La Duchère, près de la barre Sakharov, au mois d’octobre 2021. Des policiers avaient essuyé des tirs dans le quartier où deux jeunes sont morts mardi soir. (Photo PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Lyon : entre fusillades et conflits avec la police, une année sous tensions à La Duchère

Une nouvelle fusillade a éclaté ce mardi 14 juin, vers 23h30, dans le quartier de la Duchère à Lyon. Entre heurts et coups de feu, plusieurs faits de violences se sont concentrés dans le secteur ces derniers mois, principalement au niveau de l'avenue Sakharov.

Cela fait plusieurs mois que le quartier de la Duchère retient toutes les attentions. Réputée pour être la plaque tournante du trafic de drogue dans le 9e arrondissement, l’avenue Sakharov a encore une fois été le théâtre d'une fusillade sanglante mardi 14 juin. Deux jeunes hommes de 20 et 16 ans sont morts cette nuit-là par des tirs d'armes de guerre.

Lire aussi : Lyon : vive émotion à La Duchère après la mort de deux jeunes dans une nouvelle fusillade

Règlements de compte

Une violence extrême qui fait écho à un autre échange de tirs survenus quelques semaines plus tôt. Dans la nuit du samedi 30 avril au dimanche 1er mai, trois hommes avaient été blessés lors d’une fusillade à la Kalachnikov dans ce même secteur. Alors qu'un barbecue se déroulait dans un square, les balles avaient fauché trois hommes âgés de 27, 32 et 41 ans. Deux d'entre eux se sont retrouvés dans un état très grave, tandis qu'une quatrième victime s'était rendue d'elle-même à l’hôpital.

Le samedi 19 mars, 5 mineurs ont été blessés par balles dans le quartier. Âgés de 15 à 17 ans, ils ont subi des tirs en début de soirée, toujours au niveau de l'avenue Sakharov. Ils avaient pu être pris en charge par les pompiers et le parquet de Lyon avait ouvert une enquête pour "tentative d'assassinat".

La police essuie des tirs

Autre affaire qui avait fait couler beaucoup d'encre : des policiers visés par des tirs en octobre 2021. Un homme avait ouvert le feu sur la BAC près de la barre Sakharov en fin d'après-midi.

L'événement n'avait pas fait de blessé mais avait néanmoins néscessité l'intervention du RAID. "Incontestablement, c'est en lien avec les actions que nous menons pour pilonner les lieux de deal", avait expliqué Pascal Mailhos, le Préfet du Rhône, quelques jours après les faits. L'affaire était même remontée jusqu'à place Beauvau. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait déploré le manque de caméras dans la capitale des Gaules en appelant le maire de Lyon "à sortir de son idéologie". "Sur le quartier de La Duchère, il y a déjà 60 caméras d'installées. On ne peut pas dire que le quartier n'est pas vidéosurveillé, ce n'est pas vrai. 60 caméras, ce n'est pas rien", lui avait répondu Grégory Doucet.

Quelques mois auparavant, en mars 2021, plusieurs heurts entre la police et des dizaines d'individus avaient ébranlé le quartier. Tout partait d'un accident de scooter subi par un adolescent, lequel roulait sans casque avant de se blesser gravement à la tête. Après le départ des secours, les policiers avaient été pris pour cible par plusieurs individus. Ces derniers reprochaient à la police d’être à l'origine de l’accident. "L'amalgame a probablement été fait avec la présence d'un équipage de police, mais c'est une rumeur. La préfecture me dit que cet équipage était présent après l'accident", avait ainsi déclaré le maire de Lyon Grégory Doucet.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut