Photo d’archive, manifestation du 11 septembre 2021 appelée par Coronafolie contre le pass sanitaire.

À Lyon, environ 400 personnes ont manifesté samedi 27 novembre contre le pass sanitaire 

Ce samedi 27 novembre, ils étaient près de 440, selon la police, à manifester dans les rues de Lyon pour dénoncer l’application du pass sanitaire et la vaccination, soit deux fois plus que le week-end dernier. 

Alors que les regards étaient plutôt braqués sur la presqu’île et la manifestation contre les violences faites aux femmes, qui a rassemblé plus de 4000 personnes, les opposants au pass sanitaire avaient décidé de manifester dans le 6e arrondissement samedi 27 novembre. À l’appel du collectif Lyon pour la Liberté, près de 400 personnes opposées aux mesures du gouvernement sur le pass sanitaire ou encore la vaccination se sont réunies aux Brotteaux., ils étaient 850 selon les organisateurs. 

Léger regain de mobilisation

Pour le 20e samedi de suite les manifestants ont dénoncé le "vaccin obligatoire", le "pass de la honte", mais aussi la "vaccination des enfants, les masques, les protocoles sanitaires à l’école", alors que le gouvernement a annoncé réfléchir à la vaccination pour les moins de 12 ans. Justement, quelques jours après les annonces du gouvernement portant notamment sur la généralisation de la 3e dose de vaccin pour tous les adultes, sous peine de perdre son pass sanitaire, et la réduction de la durée de validité des tests PCR et antigénique, le mouvement a connu un léger regain de mobilisation. 

De 220 le week-end dernier, selon la police, les manifestants sont passés cette semaine à 400, de même source, voire à 440 si l’on compte l’autre petit rassemblement organisé à Lyon par le collectif Coronafolie et qui a réuni 40 personnes, d’après les autorités. La mobilisation reste cependant bien loin de son pic du 4 septembre où 3700 manifestants, selon la préfecture, étaient descendus dans la rue.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut