Synergetics, place des Célestins, de LTBL. (Photo Hadrien Jame)

Fête des Lumières 2021 à Lyon : les plus beaux spectacles en images et vidéos

24 heures avant le lancement officiel de la Fête des Lumières, la Ville de Lyon organisait une visite en avant-première des oeuvres emblématiques de ce cru 2021. Une soirée marquée par la pluie, qui n’a toutefois pas entaché la mise en lumière de la dizaine d’animations que nous vous faisons découvrir ici en image et vidéos. 

Pour son grand retour dans la Capitale des Gaules, après une édition minimaliste en 2020, en raison de la crise sanitaire, la Fête des Lumières illuminera de nouveau les rues de Lyon pendant quatre jours à partir de ce mercredi 8 décembre. Jusqu’au bout l’ombre du Covid-19 aura pesé sur l’organisation de cette édition 2021, mais la Ville en accord avec les autorités a tenu bon pour rallumer la lumière en prenant plusieurs mesures sanitaires comme le port du masque ou l’interdiction de la vente à emporter dans le périmètre de la fête. 

Lire aussi : Fête des Lumières : vente et consommation de boissons et de nourriture interdites sur la voie publique sur la Presqu'île de Lyon

À 24 heures du lancement des illuminations, la Ville de Lyon organisait une visite des lieux emblématiques de cette année. Une déambulation dans le froid et sous la pluie avec près de 70 journalistes baladés de site en site, qui nous permet aujourd’hui de vous proposer en avant-première des images et vidéos des plus beaux spectacles. 

Le puissance 4 de Games of light, au parc Blandan. (Photo Hadrien Jame)

Games of Light : parc Blandan (Lyon 7e)

Lancée par le maire de Lyon Gregory Doucet s’essayant à une partie de Snake, chaotique, face à la maire du 7e arrondissement, Fanny Dubot, la soirée a débuté au parc Blandan qui accueillera tout au long de la fête des jeux pour les enfants. Snake et puissance 4 lumineux ou encore marelle sont au programme des quatre soirées de la Fête. 

Ricochets, au parc de la Tête d'Or, de Jérôme Donna. (Photo Hadrien Jame)

Ricochets : parc de la Tête d'Or (Lyon 6e)

Alors que la pluie faisait son apparition, cette déambulation s’est poursuivie sur les bords du lac de la Tête d’Or pour assister à la mise en lumière des « Ricochets » de Jérôme Donna, un agent de l’éclairage urbain de la Ville de Lyon. Rassurez-vous, qu’il pleuve ou pas lors des prochaines soirées, les gouttes n’entachent en rien la projection de l’œuvre qui se dessine sur les arbres qui bordent le lac. Celle-ci reste comme l’un de nos coups de coeur de cette édition. 

Lire aussi : Fête des lumières 2021 à Lyon : à l’origine des "Ricochets" du Parc de la Tête d’Or, reportage

20 Watts, aux Subsistances. (Photo Hadrien Jame)

Museum of the Moon et 20 Watts : Subsitances (Lyon 2e)

Investies pour la première fois, les Subsistances dans le 2e arrondissement de Lyon accueillent une lune géante en suspension dans la verrière des Subs. Le public est invité a passer sous la structure pour admirer les images de la surface de la Lune. Un peu plus loin, dans la cour extérieure, se dresse 20 Watts, une animation aux airs de vaisseau volant créée avec la participation d’une trentaine de personnes en réinsertion.

La météo étant très capricieuse mardi soir, la découverte de la Vague place Bellecour, dont nous vous faisions dévoilions les coulisses hier, a été annulée. Il vous faudra donc patienter jusqu’à ce soir pour découvrir les 350 kaménokos blancs de Sébastien Lefèvre.

Lire aussi : Fête des Lumières 2021 à Lyon : dans les profondeurs de "La Vague" de la Place Bellecour, reportage

Iris, place Saint-Jean, de Jérémie Bellot et AvExtended. (Photo Hadrien Jame)

Iris : place Saint-jean (Lyon 5e)

En revanche l’illumination de la cathédrale Saint-Jean était bien au rendez-vous et comme souvent la création projetée dans le 5e arrondissement impressionne. Dans une boucle lumineuse la rosace de la cathédrale se transforme en Iris incandescent sous la main de Jérémie Bellot et du collectif AVExtended. Une projection qu’il ne faudra pas manquer et qui marque les esprits. 

Le Lapin dans la Lune, place des Terreaux, de Renato Gonzalez-Gutierrez et Sarah Matry-Guerre. (Photo Hadrien Jame)

Le Lapin dans la Lune : place des Terreaux (Lyon 1er)

Cette année encore la Place des Terreaux, toujours très convoitée par les artistes, fera partie des sites emblématiques de la Fête avec la projection du conte Le Lapin dans la Lune, sur les façades de l’Hôtel de Ville et du Musée des Beaux-Arts. On doit cette animation très colorée à l’artiste mexicain Renato González-Gutierrez. Une oeuvre réussie, mais pas révolutionnaire, qui devrait toutefois ravir les enfants. 

Visions, colline de Fourvière, Benjamin Nesme. (Photo Hadrien Jame)

Visions : colline de Fourvière (Lyon 5e)

Habituée aux grandes illuminations, la colline de Fourvière reste cette année dans l’ombre. Benjamin Nesme, l’artiste chargé d’illuminer ce secteur, que nous avons rencontré pour vous dévoiler les coulisses de "Visions", a préféré se concentrer sur les façades des immeubles situés entre la cathédrale Saint-Jean, et le palais de justice. Ces dernières donnent à voir de belles gravures immobiles d’une faune et d’une flore imaginaires projetées à partir d’un vitrail. 

Lire aussi : Fête des Lumières 2021 à Lyon : les coulisses du spectacle Visions projeté quais de Saône, reportage

Synergetics, place des Célestins, de LTBL. (Photo Hadrien Jame)

Synergetics : place des Célestins (Lyon 2e)

En revenant au coeur de la Presqu’île, nous étions plutôt sceptiques en découvrant le dôme en néons de « Synergetics », installé sur la place des Célestins. Si sur le papier l’idée d’illustrer en lumière les connexions et communications numériques enregistrées pendant les confinements peut sembler alambiquée, visuellement le résultat est surprenant. C’est un véritable show son et lumière qui illumine la place et captive l’oeil. 

Perspective Frame, place de la République, de Olivier Ratsi. (Photo Hadrien Jame)

Perspective Frame : place de la République (Lyon 2e)

Pour conclure cette soirée avant-première, nous nous sommes laissés prendre au jeu de perception mis en place sur le bassin de la place de la République par Olivier Ratsi. 56 cadres lumineux, suspendus au-dessous de l’eau, diffusent une lumière rouge en jouant avec le regard du spectateur. La perception de l’oeuvre est différente selon l’endroit d’où on l’observe.

Il ne s’agit là que d’une petite sélection parmi la trentaine d’oeuvres qui seront projetées à partir de ce mercredi soir et jusqu’à samedi, mais elles laissent déjà présager d’une belle édition, mais qui n’est pas encore révolutionnaire.

Lire aussi : Les écologistes ont-ils révolutionné le 8 décembre  ?

Lire aussi : Fête des lumières 2021 : retrouvez toutes les animations dans la carte interactive de Lyon Capitale

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut