Ce mois-ci c’est la photographie qui est à l’honneur dans notre itinéraire d’expositions, qui nous mènera jusqu’à Valence (Salgado le vaut bien). Et bien plus loin encore grâce aux œuvres elles-mêmes, des Amériques à la Syrie en passant par Dubaï. Bon voyage, et n’oubliez pas d’emporter un livre.
David Tudor & Composers Inside Electronics, Rainforest V (variation 4), 1973-2017, au MAC de Lyon © Blaise Adilon
Notre sélection d’expositions lyonnaises vous propose ce mois-ci non seulement d’ouvrir grand les yeux, mais aussi les oreilles et même de sortir les mains de vos poches. Tous les sens ainsi en alerte, nous trouverons peut-être “comment survivre à notre condition”.
Complice des chorégraphes Annick Charlot et Mourad Merzouki, Gilles Aguilar expose jusqu’au 30 avril des photos personnelles où il semble danser avec les interprètes pour saisir le mouvement. “Musiques du silence” est à voir à Pôle en Scène (espace Albert-Camus).
© Claudine Doury / Lionel Sabatté – Bouc d’avril © DR / © Mauvaise Foi (montage LC)
Il n’y a pas que les clichés de McCurry à voir à Lyon ces temps-ci, loin de là. Mais il faudra marcher, du 5e à la Doua, pour s’en apercevoir. Bonne déambulation apriline.
Mer Morte, Jordanie © Farida Hamak
Ce mois-ci, nous vous proposons de longer le Jourdain jusqu’au Japon en faisant un saut Deroubaix à Saint-Étienne, et d’aller chercher l’avant-garde au début du XXe pour vous perdre dans le regard d’une fine mouche contemporaine. Bon voyage.
Fillette chez le photographe © Evelyne Rogniat
La photographe Évelyne Rogniat présente ce samedi à Villefranche “Rechercher Jeanne Marie”, un ouvrage remarquable sur sa grand-mère, internée pendant seize ans au Vinatier pour “dépression mélancolique”.
Photographie de Martin Becka / Rainier Lericolais – Estudiantina (estampage) / Vincent Chéry et Chloë Breil-Dupont
Septembre est le mois de la photographie à Lyon, avec le retour de 9PH, qui s’intéresse cette année aux frontières. Tandis qu’à Villeurbanne l’Urdla prépare son 40e anniversaire avec des Phantômes et l’angoisse. Plus loin, Chloë Breil-Dupont nous ouvre son Livre 0 “graphique et philosophique” et Lentilly sa galerie à ciel ouvert.
Depuis 2012, le photographe Yanis Ourabah capture les lieux emblématiques de la capitale des Gaules accompagné de danseurs et danseuses professionnels. Avec son projet "Dance in Lyon", les étoiles sortent des studios pour illuminer les rues de la ville.
Le festival de photographie lyonnais, dont l’édition 2018 traitera de frontière, organise un concours. Avis aux photographes.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6