Dorothy Counts, première et, à l’époque, seule élève noire à s’inscrire au lycée Harry Harding de Charlotte, aux États-Unis, qui venait d’être déségrégé, subit les moqueries de manifestants lors de son premier jour d’école, le 4 septembre 1957.

Lyon : une exposition photos autour du "pouvoir du peuple"

Le Centre d’histoire de la résistance et de la déportation (CHRD) accueille jusqu’au 29 décembre une exposition photographique hors-norme.

Depuis trois jours, une exposition en extérieur et gratuite est proposée dans la cour du Centre d’histoire de la résistance et de la déportation (CHRD). Cette exposition de photos en plein air est organisée conjointement par l’Unesco, la Fondation world press photo, l’ambassade des Pays-Bas et NBSO Lyon (Netherlands Business Support Office). Elle a débuté le jeudi 9 décembre, veille de la Journée des droits de l’Homme, et sera présente jusqu'au 29 décembre.

Le pouvoir du peuple mis en lumière

Baptisée "People power : témoignages des mouvements de contestation depuis 1957", l’exposition retrace la protestation et le pouvoir du peuple, en présentant des travaux récompensés lors des concours World press photo depuis 1957. "Les concours de la fondation World press photo ont récompensé au fil des ans de nombreuses images de protestation, à commencer par la photographie de Dorothy Counts (1957). L'exposition montre des images qui, comme la World press photo de 1990 de la place Tian’anmen, sont devenues des symboles mondiaux du pouvoir du peuple et célèbre le travail des photographes professionnels qui nous montrent les histoires qui comptent [...]. À l'heure où la liberté de la presse est mise à rude épreuve dans de nombreux pays, le besoin de reportages fiables et de qualité est plus grand que jamais", vantent les organisateurs.

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut