Alexandre Vulliez est anesthésiste-réanimateur et directeur de la Commission médicale d'établissement (CME) de la clinique de La Sauvegarde. Ils nous explique comment la situation de crise sanitaire à Lyon est gérée grâce à un partenariat inédit entre public et privé. Et pourquoi la physiopathologie du virus est très différente de celle d'une grippe grave.
Sacré baptême du feu pour ce jeune médecin lyonnais de 31 ans, qui exerce depuis seulement quatre ans. Sur le front, comme ses 35 000 collègues d’Auvergne-Rhône-Alpes, Christophe Delbecq raconte son quotidien contre un ennemi masqué, la pénurie de munitions – les indispensables masques filtrants FFP2. Malgré ses coups de gueule contre "l'amateurisme" du gouvernement et "les failles du système médical français" mises en lumière par ce coronavirus, Christophe Delbecq lutte chaque jour contre cette épidémie inédite qui confine la moitié de l’Humanité. Une drôle de guerre contre un ennemi invisible et terrifiant. Entretien.
faits divers
Acte citoyen ou dénonciation, oeuvre de santé publique ou délation ? De plus en plus de Lyonnais se "balancent" entre eux pour non-respect des mesures de confinement.
Aline Bajard, pneumologue et référente de la clinique de la Sauvegarde, explique ce qu’est le Covid-19 et ses conséquences pour notre organisme.
Historique. Le 16 mars 2020, "La France est en guerre". Quatre jours après avoir décrété la fermeture des crèches, des écoles, des collèges, des lycées et des universités, des parcs, des jardins, des squares et des aires de jeux, le président de la République instaure le confinement du pays. 67 millions d’habitants sont appelés à réduire leurs déplacements et leurs contacts au plus strict nécessaire, pour lutter contre un “ennemi invisible, insaisissable qui progresse”, inlassablement. Récit des premiers jours où Lyon est devenu fantôme.
marché lyon
Au quatrième jour de confinement, sous le double effet de mesures sanitaires plus drastiques et de la peur de la migration du coronavirus, les marchés lyonnais se désertent progressivement.
À une vingtaine de minutes de Lyon, les habitants des monts d'Or vivent le confinement autrement qu'en ville.
Rue de la république durant le confinement
Une petite comparaison à Lyon entre le premier jour et le deuxième jour de confinement dans la Presqu'Ile de Lyon conforte le sentiment général selon lequel les Lyonnais sortent plus et respectent moins les consignes sanitaires.
Le coronavirus a mis les banlieues de Lyon sous cloche. À La Duchère et Vaulx-en-Velin, les habitants ont vécu leur deuxième jour sous confinement. Récit.
Les Lyonnais ont vécu leur premier jour sous cloche, dans une ville plongée dans le silence. Et la peur du coronavirus.

Posts navigation

1 2 3 4 163 164 165