Yann Cucherat © Antoine Merlet

Lyon : après "l'échec du téléphérique", Cucherat réclame à l'envi le Métro E "nous avons assez perdu de temps"

Le conseiller municipal centriste de Lyon, Yann Cucherat, réclame à l'envi le métro E, un transport lourd pour le 5e arrondissement de Lyon et l'ouest lyonnais.

Dans un communiqué, Yann Cucherat, candidat LREM à la mairie de Lyon en 2020 et désormais conseiller municipal, fustige le projet de téléphérique. La concertation sur le projet s'est terminée ce 15 février. "Le rejet est unanime : sur 1096 avis déposés sur la plateforme, 1003 sont négatifs. Au-delà même de ce constat sans appel, rappelons que ce projet n’est qu’un coup de dés politique, une lubie bancale qui embarrasse désormais, à n’en pas douter, le Président de la Métropole (Bruno Bernard)", explique Cucherat.

"Le métro E est prêt et approuvé"

"L’échec du téléphérique doit permettre de nous tourner à nouveau vers un projet déjà bien préparé et plébiscité : le métro E. Celui-ci bénéficie d’une solide réflexion, d’études préalables et d’une concertation extrêmement positive. Le métro E est prêt et approuvé. Mieux, il est nécessaire, nous avons assez perdu de temps", poursuit le conseiller municipal de Lyon.

La concertation sur le projet de téléphérique entre Francheville et Lyon s'est donc terminée ce mardi 15 février. Après trois mois de débats. Un projet, porté par le Sytral, de plus en plus dans l'impasse. Il devrait être abandonné au printemps 2022. Lire le décryptage complet de Lyon Capitale sur l'issue du projet de téléphérique ICI.

La décision pour les projets de métros prise au 2e trimestre 2022

La création d'une ligne E de métro vers Lyon 5e - Tassin (coût 1,5 à 2 milliards d'euros, avec 100 000 voyages/jour) est l'une des options envisagées par le Sytral. Une commission générale à la Métropole de Lyon, au sujet des métros, aura lieu le jeudi 3 mars 2022. "C'est un débat qui aura lieu au sein de la Métropole de Lyon, le 1er financeur public du Sytral et donc il est important pour moi d'associer la Métropole à ce débat", explique Bruno Bernard. Les 150 élus métropolitains vont donc devoir se positionner.

La décision reviendra ensuite aux élus du Sytral. "Je souhaite qu'on puisse, au 2e trimestre 2022, donner les perspectives (au sujet des projet de métros) et elles doivent être partagées par le plus grand nombre. Ma volonté, si on arrive à avoir des perspectives partagées, avec des financements possibles, c'est de pouvoir donner une perspective à 20 ans", concluait en décembre 2021 le président du Sytral et de la Métropole de Lyon.

Lire aussi : Fin de la consultation pour les projets de métros à Lyon : le A et le D abandonnés, des études en plus pour le B et le E

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut