Un bureau de vote à Lyon. Photo par JEFF PACHOUD / (AFP)

Les expatriés brésiliens de Lyon se réjouissent de la victoire de Lula

Les 5 000 Brésiliens de Lyon ont voté à 80% pour Lula, au diapason des suffrages français.

L'élection de Lula au Brésil s'est faite d'une courte tête à 50,9 %, contre 49,1 % pour Jair Bolsonaro. A l'inverse, en France un fossé s'est creusé entre les deux candidats. "Dans le pays, 80 % ont voté pour Lula, et Lyon a suivi cette direction nationale", appuie le consulat du Brésil à Lyon. Leandro, un expatrié brésilien installé à Lyon, accueille cette nouvelle avec joie. " J'ai voté pour lui en 2002, mon dernier vote au Brésil était pour lui et aujourd'hui je suis heureux". 

Pas de bureau de vote à Lyon

Forte de 5 000 brésiliens, la communauté d'Auvergne-Rhône-Alpes a dû se déplacer à Paris pour pouvoir voter, faute de bureau de vote installé dans la deuxième région économique de France, la troisième la plus peuplée. "Il y a quatre ans, il y avait un bureau de vote à Lyon. Pour les élections de 2022, il a fallu monter sur Paris", souligne pour Lyon capitale le consulat du Brésil à Lyon.

Cette modification a engendré "une réorganisation avec un achat de billet de train ou de covoiturage", explique Leandro, expatrié brésilien de Lyon. Ce résident en France depuis 20 ans, avec la double nationalité, a décidé de "ne pas aller voter pour cette élection", à l'inverse d'une partie de ses amis.  "J'ai préféré m'abstenir : je suis en France maintenant et je suis allé voter pour la présidentielle française, je suis plus légitime." Nombreux sont ceux qui ont fait le déplacement " à leurs frais" car "aucune aide ou moyens était financer par l'état" , précise l'institution.

Vote obligatoire et sanctions

Au Brésil, comme dans de nombreux pays, le vote est obligatoire que l'on soit un expatrié ou citoyen brésilien résidant dans le pays. Ne pas voter trois fois de suite à une élection présidentielle entraîne des sanctions. Le consulat nous précise que cela "peut faire perdre sa la carte d'électeur et priver l'accès à certains concours dans la fonction publique". 

Leandro, ne votant plus depuis deux élections, s'est vu, lui, infliger "une amende pour non-respect des règles".  

Lire aussi : Grégory Doucet (EELV) félicite Lula pour sa victoire à l'élection présidentielle au Brésil

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut