La famille d’Axelle Dorier sort de la salle d’audience à la fin de la première journée d’audience. Photo : Nathan Chaize

Le verdict de l'affaire Axelle Dorier attendu ce vendredi : ce qu'il faut savoir avant le dernier jour d'audience

Retour sur la deuxième journée d'audience dans le procès de l'affaire Axelle Dorier à Lyon.

A quelques heures du début de la dernière journée d'audience dans le procès de l'affaire Axelle Dorier, Lyon Capitale fait le point sur les éléments à retenir de la première journée.

  • Youcef Tebbal souffre d'un "stress post-traumatique"

Ce jeudi 19 janvier, Youcef Tebbal a été interrogé, un expert psychologue et deux experts psychiatres ont également été appelés à la barre. Selon l'expert psychologue, Youcef Tebbal souffre d'un "stress post-traumatique". Cependant questionné par le président de la cour sur une possible exagération de ses symptômes, l'expert a répondu : "Il est évident ce stress, mais il pourrait s'en servir de défense. Il est possible qu'il refuse de travailler sur l'intentionnalité de son acte. Je suis étonné de la persistance des mêmes symptômes et de l'absence d'évolution positive en deux ans."

Lire aussi : Procès Axelle Dorier à Lyon : "Si je ne peux pas vous frapper, je vais vous rouler dessus"

Le déroulé du dernier jour d'audience
Ce vendredi, l'avocat des parties civiles, Me Versini plaidera en premier. L'avocat général fera ensuite ses réquisitions. Il pourrait requérir jusqu'à 15 ans d'emprisonnement à l'encontre de Youcef Tebbal, et cinq ans pour Mohamed-Amine Yelloule. Ce sera ensuite au tour des deux conseil de la défense de prendre la parole. Les deux accusés pourront ensuite prendre la parole une dernière fois, avant que la cour ne délibère sur leur culpabilité et sur la peine à appliquer. Youcef Tebbal pourrait être condamné à 20 ans de prison. Mohamed-Amine Yelloule encours jusqu'à cinq ans d'emprisonnement.

  • L'un des experts psychiatre conclut à l'irresponsabilité pénale

Le président de la cour est tombé des nues, l'avocat général aussi. L'un des deux experts psychiatres invités à présenter leur rapport à la barre a conclut à l'irresponsabilité pénale car Youcef Tebbal aurait agit sous "l'empire d'une force ou d'une contrainte à laquelle il n'aurait pu résister".

Selon lui, l'accusé n'aurait eu aucun autre choix que de sauver sa vie à tout prix en fuyant en voiture. Le président de la cour a alors questionné l'expert sur ses années d'expérience. Une question qui n'a pas été du goût de la défense.

"Je n'aurai pas l'insolence de vous questionner sur votre expérience", a lancé Me Dumoulin, avocat du co-accusé avant d'être coupé par le président : "Vous insinuez que je suis insolant Maître." L'ambiance était très tendue ce jeudi après-midi.

  • L'ADN d'Axelle Dorier retrouvé sur la chemise de l'accusé

En matinée, l'experte biologiste a été appelée à la barre. La chemise portée par Youcef Tebbal le soir des faits, blanche, à manches longues, portait quatre tâches de sang.

Selon les expertises, l'une de ces taches comportait l'ADN d'Axelle Dorier, mélangé à celui de l'accusé, conducteur de la Golf qui a ôté la vie d'Axelle. Elle a cependant précisé qu'il lui était impossible de déterminer si le sang était celui d'Axelle Dorier ou celui de Youcef Tebbal. L'ADN retrouvé dans cette tâche de sang rend toutefois, selon l'experte, "1 000 milliards de fois plus probable que le sang soit celui de la victime" que s'il n'y avait eu aucune trace de son ADN.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut