David Metaxas
Me David Metaxas, avocat de Youcef Tebbal. @Tim Douet

Affaire Axelle Dorier : comment la défense pourrait obtenir la requalification en homicide involontaire

Axelle Dorier avait été renversée et trainée sur 807 mètres par Youcef Tebbal, au volant de sa Golf. L'avocat de l'accusé pourrait tenter d'obtenir une requalification en homicide involontaire.

Ce mardi 17 janvier marquera le début du procès de l'affaire Axelle Dorier. Le 18 juillet 2020, cette aide-soignante de 22 ans célébrait son anniversaire avec ses frères jumeaux et des amis, au parc des Hauteurs de Fourvière. Après une altercation, elle avait été renversée puis trainée sur 807 mètres par Youcef Tebbal, co-accusé, au côté de son cousin, le passager, Mohamed-Amine Yelloule.

La peine maximale passerait de 20 à 5 ans

A 24 ans, Youcef Tebbal est jugé pour "violence avec arme ayant entrainé la mort sans intention de la donner", il encourt jusqu'à 20 ans de prison. Si la qualification en homicide volontaire n'a pas été retenue par la cour, Me David Metaxas, son avocat, pourrait tenter d'obtenir une requalification en homicide involontaire, un délit et non un crime, et ainsi réduire ainsi la peine maximale encourue de son client à cinq ans de prison.

"Mon client n'a jamais contesté avoir conduit le véhicule, ni avoir entrainé Axelle dans sa fuite", assure Me Metaxas qui invite d'ores et déjà à "s'interroger sur les intentions de ce jeune garçon (Youcef Tebbal, Ndlr)".

"Une vingtaine d'individus éméchés qui voulaient en découdre avec deux maghrébins"

"Il n'a jamais voulu tuer Axelle, cela est certain. Mais je me pose même la question de savoir s'il a voulu la blesser", tente-t-il. Selon lui, Youcef a été pris à partie "par une vingtaine d'individus éméchés qui voulaient en découdre avec deux maghrébins". L'accusé aurait donc été contraint de sauver sa peau, à tout prix.

Me Versini : "Maintenir cette qualification criminelle"
Avocat des parties civiles, Me Versini juge la version de la défense "abracadabrantesque". Pour lui, l'enjeux est bien de "maintenir cette qualification criminelle" retenue par la cour contre Youcef Tebbal. "Me Metaxas avait déjà tenté d'obtenir une qualification en homicide involontaire, mais tout ce qui est excessif est insignifiant… J'ose espérer que la cour ne reviendra pas sur sa décision."

En effet, Youcef Tebbal avait ce soir-là rendez-vous avec deux filles rencontrées sur un réseau social. Ce sont elles qui, au volant de leur Twingo, ont renversé le chien de l'uns de frères d'Axelle. Une altercation a alors éclaté, et Youcef Tebbal aurait souhaité intervenir pour calmer les esprits.

Verdict vendredi 20 janvier

Les amis d'Axelle appellent la police et tente d'empêcher les filles et Youcef de partir. "Le seul tort de Youcef est d'avoir aidé ces jeunes femmes qui se faisaient agresser", lance Me Metaxas, qui s'interroge : "Pourquoi alors Axelle essaye de bloquer Youcef qui tente de fuir ?" C'est dans sa fuite, au volant de sa Golf GTI que ce dernier renversera une première fois l'aide-soignante, avant qu'elle ne se relève puis soit de nouveau percutée et entrainée.

Prisonnière du châssis de la Golf, elle sera traînée sur 807 mètres et trouvera la mort. "Ces garçons (frères et amis de Axelle, Ndlr) qui vont venir témoigner et se draper dans leur vertu, on va avoir des explications", prévient l'avocat. Le procès débutera ce mardi 17 janvier à 9 h 30 à la cour d'assises du Rhône, à Lyon.

Le verdict est attendu vendredi 20 janvier.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut