Les frères et la mère d’Axelle Dorier entrent dans le palais de Justice. Photo : Nathan Chaize

Procès Axelle Dorier à Lyon : une enquête ouverte sur le geste présumé d'un frère de la victime

Une enquête a été ouverte en marge du procès de l'affaire Axelle Dorier pour faire la lumière sur un possible salut nazi d'un des frères de la victime.

Le procès Axelle Dorier qui s'est tenu à Lyon entre mardi 17 et vendredi 20 janvier a fait couler beaucoup d'encre. Le verdict est tombé ce vendredi. Le conducteur du véhicule, Youcef Tebbal, est condamné à 12 ans de réclusion criminelle pour "violences volontaires avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la donner."

Lire aussi : Procès Axelle Dorier : le verdict est tombé pour les deux accusés

En marge du procès, plusieurs débordements ont éclaté. Une proche des accusés explose. Les policiers interviennent pour l'évacuer. Pendant ce temps, l'un des frères d'Axelle, disjoncte : "Sortez-la", hurle-t-il. Bâillonnez-la. Qu'elle ferme sa gueule cette pute (sic)", rapporte un journaliste de la rédaction de Lyon Capitale.

Sorti de la salle, Théo, le frère d'Axelle aurait effectué un salut nazi en sortant. Comme nous l'écrivions vendredi 20 janvier, une enquête a été ouverte pour le geste présumé. Des membres de la cour auraient vu le geste.

De nombreux heurts dans la soirée

Plus tard, des proches des accusés ont tenté de forcer l'entrée de la salle d'audience. Ils ont été retenus par forces de l'ordre en place. Une autre enquête a été ouverte et deux personnes ont été arrêtées rapporte le Progrès. Ils sont soupçonnés d'avoir frappé des policiers

Troisième et dernier point, des militants identitaires du groupe "Les Remparts" ont déployé une banderole : "Youcef, Mohamed : assassins de mon peuple."

Les identitaires des Remparts. Photo : Les Remparts

Lire aussi : Procès Axelle Dorier : 16 ans de réclusion criminelle requis contre l'accusé

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut