Le bilan définitif de l’incendie de Vaulx-en-Velin fait état de 10 victimes, dont six adultes et quatre enfants. (Photo de OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

Le point sur l’enquête après l’incendie mortel de Vaulx-en-Velin 

Trois jours après l’incendie qui a coûté la vie à dix personnes vendredi 16 décembre au Mas du Taureau, en périphérie de Lyon, les victimes ont toutes été identifiées et l’enquête se poursuit pour faire la lumière sur ce drame.

L’identification des victimes de l’incendie mortel du 12 chemin des Barques à Vaulx-en-Velin, dans la Métropole de Lyon, est officiellement terminée. Alors qu’un premier bilan faisait état de dix morts dont cinq enfants, dans la nuit de jeudi à vendredi 19 décembre, le parquet de Lyon a finalement révélé dimanche qu’il s’agissait de six adultes et quatre enfants. Vingt-quatre personnes ont également été blessées dans l'incendie, dont quatre grièvement.

Lire aussi : Incendie à Vaulx-en-Velin : plusieurs centaines de personnes ont rendu hommage aux victimes

L’enquête ouverte pour "dégradation volontaire par incendie ayant entraîné la mort" se "poursuit activement", afin de faire la lumière sur ce drame et d’identifier les causes de l’incendie. Depuis le début des investigations aucune interpellation n’a eu lieu précise les services de la justice.

"Aucune trace de produit inflammable"

L'enquête semble montrer que l'incendie est parti du rez-de-chaussée comme le pensait le SDMIS du Rhône. Un hall d'entrée qui était, selon plusieurs habitants, squatté par des dealers. Toutefois, ce week-end, les expertises n'avaient toujours par permis "de déterminer si l’origine de l'incendie (était) volontaire ou accidentelle". "Aucune trace de produit inflammable n'a été détectée dans les échantillons prélevés sur les lieux du sinistre", précise-t-on de même source.

Les 38 familles rescapées de ce feu, qui a poussé certains occupants de l’immeuble de 7 étages à se jeter dans le vide pour échapper aux flammes, seront relogées ce lundi matin dans un lycée de Villeurbanne. Ils avaient passé le week-end au sein de l’Epide de Meyzieu.

Sur le même sujet : 

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut