@Hugo LAUBEPIN
Des étudiants et archéologues fouillent au Clos de la Visitation, Lyon 5e, le 3 juillet 2023 @Hugo LAUBEPIN

L'énigme de la datation des mortiers de chaux archéologiques

Nicolas Herreyre est l'un des douze candidats sélectionnés pour la finale Université de Lyon de "Ma thèse en 180 secondes". Sa thèse : la datation radiocarbone des mortiers de chaux archéologiques.

Expliquer au grand public des travaux de recherche complexes : c'est l'idée du grand événement scientifique de printemps qui se tient mardi 19 mars à Lyon.

"Ma Thèse en 180 secondes" propose aux doctorants de présenter, devant un jury et un auditoire profane et diversifié, leur sujet de recherche en termes simples. Ils étaient 12 doctorantes et doctorants du site Lyon Saint-Étienne à exposer, en trois minutes, de manière claire, concise et néanmoins convaincante, leur projet de recherche.

Un jury composé de chercheurs, journalistes et représentants du monde socio-économique décernera trois prix. Vous aurez également la possibilité de décerner le prix du public en assistant à la finale !

Le jury de Ma Thèse en 180 secondes - Finale locale Université de Lyon
- Sabine Fourrier,  Directrice de recherche, Directrice de la Maison de l'Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux
- Mathieu Maillard, Enseignant-chercheur, Laboratoire des Multimatériaux et Interfaces
- Laetitia Schoutteten, Responsable optique – photonique, Pôle de compétitivité Minalogic
- Isabelle Forestier, Responsable du service Lyon Nature, Ville de Lyon
- Guillaume Lamy, rédacteur en chef, Lyon Capitale

Le 1er prix du jury et le prix du public seront les deux lauréats Université de Lyon qui accéderont à l'étape nationale du concours, chemin vers la finale internationale de septembre 2024.

Lyon Capitale est le partenaire média de cet événement scientifique.

ma thèse en 180 secondes affiche

Pour assister à la finale lyonnaise de "Ma thèse en 180 secondes", cliquez ici
Mardi 19 mars 2023, à 18h, Grand amphithéâtre de l'Université de Lyon - 90 rue Pasteur (Lyon 7e)


  • Nom/Prénom :
    Herreyre Nicolas
  • Établissement :
  • Université Lumière Lyon 2
  • Thématique de votre sujet de thèse :
    Archéométrie
  • Intitulé de votre sujet de thèse :
    Nouvelle approche physico-chimique pour la caractérisation et la datation des mortiers de chaux
  • Votre parcours en 5 dates :

J’ai obtenu mon bac S en 2017 après quoi j’ai commencé une licence en sciences archéologiques à l’Université Bordeaux Montaigne, avec mes premières expériences de fouilles en 2018. Puis j’ai choisi de poursuivre mon parcours en master archéométrie en 2020, toujours à Bordeaux. Je suis arrivé à Lyon en janvier 2022, où j’ai commencé mon stage dans le cadre de mon mémoire de recherche, puis j’ai pu démarrer ma thèse en octobre 2022.

  • L’objet de votre thèse en 3 lignes :

Je travaille sur le développement méthodologique de la datation radiocarbone des mortiers de chaux archéologiques, en faisant intervenir la caractérisation du matériau avec des analyses chimiques et de l’intelligence artificielle.

  • Pourquoi avoir choisi ce thème ? :

J’ai toujours adoré la thématique chronologique en archéologie, d’autant plus son approche au laboratoire. Aussi, rendre possible la datation du mortier par la méthode du radiocarbone, qui reste depuis plus de 50 ans un problème insoluble pour la communauté archéologique, était un challenge motivant pour avancer dans la recherche, avec des axes de développement variés et formateurs.

  • Pourquoi souhaitiez-vous participer au concours “Ma thèse en 180 secondes” ?:

J’ai été motivé par mon entourage ainsi que par l’envie de rendre compte des enjeux de ma recherche pour l’archéologie à des non-initiés du domaine.

  • « Comment appréhendez-vous cette finale? »

Avec un peu de stress à l’idée de présenter mon sujet sur scène dans les règles du concours, mais avec également l’envie de profiter de cette occasion et de montrer le côté surprenant et intéressant de mon sujet au public.

Lire aussi : 
Céline Spiret - Comment les bébés voient-ils le monde ?
David Lopes : Le "twirling bâton" est-il seulement un sport de fille ?
Wissam El Hajj : Des théorèmes pour modéliser les phénomènes biologiques
François-Joseph Billaud : Les enjeux et les impacts de la notation sociale sur les réseaux sociaux
Iris Dadole : La vie passionnée de la bactérie Legionella pneumophila dans des macrophages
- Kassandra Gérard : Comment les virus entrent-ils dans le noyau de nos cellules ?
- Laura Boulogne : La protéine qui pompe... comme les Shadoks
- Lucie Chalet : AVC (accident vasculaire cérébral) : le métabolisme de l'oxygène vu par IRM

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut