L’immeuble touché à Villeurbanne par l’incendie. (@Vincent Guiraud / Lyon Capitale)

Incendie d'un immeuble à Villeurbanne : deux suspects placés en détention provisoire

Deux personnes ont été placées en détention provisoire suite à l'incendie qui a ravagé un immeuble de Villeurbanne mercredi dernier, lors des émeutes.

Deux des trois suspects placés en garde à vue, après l'incendie qui a ravagé un immeuble à Villeurbanne dans la nuit de mercredi à jeudi, ont été placés en détention provisoire a annoncé le parquet de Lyon à nos confrères du Progrès ce lundi. Le troisième suspect, suspecté d'avoir fourni les feux d'artifices ayant été tirés sur la façade de l'immeuble, a, quant à lui, été placé sous contrôle judiciaire.

35 personnes relogées

Ils ont été présentés au juge d'instruction, ils ont été mis en examen des chefs de "destruction volontaire par incendie d’un immeuble d’habitation ayant entraîné une ITT supérieure à huit jours, acquisition, détention, transport de produits incendiaires, violences avec arme sans ITT, participation à un groupement en vue de la préparation d’un crime et de délits", détaille le parquet.

Selon plusieurs témoins des minutes qui ont précédé l’incendie, aux alentours de minuit, une bande de "très jeunes garçons" a tiré pendant de longues minutes des mortiers d'artifice dans le ciel, depuis la place de la Reconnaissance, à la limite entre le quartier de Montchat dans le 3e arrondissement de Lyon et la commune de Villeurbanne.

Une mère de famille était alors sortie sur son balcon pour demander aux quelques jeunes, entre 3 et 5 selon les témoins avec qui nous avions pu échanger, d'arrêter de tirer ces mortiers. "Là ils lui ont répondu : 'ferme ta gueule' [sic] et ont commencé à viser son appartement avec les feux d'artifice" racontait Lino, un autre habitant de l’immeuble.

35 personnes ont du être relogées après cet incendie, 64 sapeurs-pompiers ont été mobilisés pour maîtriser le feu.

Lire aussi : Incendie à Villeurbanne : après la peur, la désolation pour les habitants touchés

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut