Gérard Collomb © Florent Deligia

Affaire Collomb : “Ça ne m’inquiète pas du tout”, assure le maire de Lyon

Lors d’une conférence de presse sur la végétalisation de Lyon, Gérard Collomb est revenu rapidement sur l’ouverture d’une enquête préliminaire pour soupçons de “détournements de fonds publics”, au profit de son ex-compagne.

“On est dans une phase judiciaire puisque ces perquisitions se faisaient sous la houlette d'un magistrat. Comme je l'ai dit, je n'ai rien à cacher. Ça doit faire une petite quarantaine d'années que je suis dans la vie publique, quelquefois on me dit que ça fait trop longtemps, et en quarante ans on a beaucoup essayé de chercher des failles dans ce que nous faisions et je crois que nous avons toujours été d'une grande rigueur. Les enquêteurs ont pu prendre l'ensemble des documents qu'ils souhaitaient. À mon domicile, à 6h30 du matin, et à l'hôtel de ville jusqu'à 11 heures du soir. Ce qui fait une grande journée, pour les enquêteurs comme pour moi-même”, a débuté le maire de Lyon.

Selon les informations publiées ce mercredi par Le Canard enchaîné, confirmant celles écrites par Lyon Capitale en mai, (lire ici) le Parquet national financier a décidé d'ouvrir une enquête préliminaire concernant un possible “détournement de fonds publics” sur la base d'un rapport provisoire de la chambre régionale des comptes consacré à la gestion de la ville de Lyon. Selon les rapporteurs, Gérard Collomb aurait “fait bénéficier son ex-compagne de plusieurs emplois municipaux depuis plus de vingt ans”. Selon le journal Le Parisien, le montant des détournements présumés, entre 2009 et 2018, est évalué “à 500 000 euros”.

“Ça ne m'inquiète pas du tout. J'attends de manière sereine et on verra le déroulement de la procédure et on répondra à toutes les questions. On est parfaitement serein”, a ajouté Gérard Collomb. L'ancien ministre de l'Intérieur a rapidement pointé du doigt une affaire politique. “Simplement, je l'ai dit, je m’inquiète que ce problème, qui, si j'en crois ce que je vois, date d'une vingtaine d'années, sorte juste après les élections européennes et juste avant les municipales. Cette frénésie peut étonner. On verra bien ce que cela donne. Est-ce qu'il y avait des gens qui auparavant étaient au courant de l'enquête ? Il semble que d'autres personnes l'étaient dans la ville. Elles avaient pour une fois, si je puis dire, un temps d'avance sur moi”, a-t-il ironisé.

Gérard Collomb attend désormais le rapport de la chambre régionale des comptes. “On n'a pas reçu le rapport préliminaire, donc on n'a pas pu faire d'observations. Tout d'un coup, le Parquet national financier est saisi. J'espère que l'on recevra ce rapport pour faire nos observations et faire valoir notre analyse”, a-t-il conclu.

Affaire Collomb  : comment les élus municipaux réagissent à Lyon  ?

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut