Image d’illustration

Rhône : cinq bus partent en Ukraine pour ramener des réfugiés

Des élus du Rhône sont partis vendredi 4 mars, avec 5 bus, en direction de l'Ukraine. L'objectif : venir en aide aux réfugiés et ramener des Ukrainiens sur le sol français.

Depuis 8 jours et le début de l'invasion de l'Ukraine par les troupes russes, la France et l'Europe se mobilisent. Dans le Rhône, les initiatives se multiplient. Jeudi 3 mars, une cinquantaine de réfugiés ukrainiens, principalement des enfants, étaient arrivés en bus à Saint-Pierre-de-Chandieu, une commune au sud-est de Lyon. Un périple long de 48 heures et 1 900 kilomètres. En parallèle, des points de collecte en faveur des Ukrainiens fleurissent partout dans Lyon et ses alentours.

Lire aussi : Un bus transportant une cinquantaine d'enfants ukrainiens est arrivé dans le Rhône ce jeudi

Un maire, des élus et un médecin en partance pour l'Ukraine

Mais certains politiques veulent aller plus loin. Plusieurs élus du territoire de l'Arbresle dans le Rhône ont pris la direction de l'Ukraine, vendredi 4 mars. À l'initiative ? Morgan Griffond, maire de Saint-Pierre-la-Palud à l'ouest de Lyon et référent départemental du groupe LREM. Parti avec quelques élus et un médecin généraliste aux alentours de 8 heures, vendredi 4 mars, le maire a affrété cinq bus en direction de la frontière Pologne-Ukraine. L'objectif : apporter du matériel de première nécessité et ramener plusieurs réfugiés ukrainiens sur le sol français. Ils devraient arriver dans le week-end, après un trajet long de près de 2 000 kilomètres.

À l'heure actuelle, la date de retour des bus des réfugiés en France est encore inconnue. "Cela dépendra de la situation sur place", confie l'entourage du maire.

Lire aussi : Près d'une semaine après le début de l'invasion russe, voici comment aider le peuple ukrainien à Lyon

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut