Projet de téléphérique © Antoine Merlet / Simulation Lyon Capitale

Le téléphérique de Lyon de plus en plus dans l'impasse après la réunion publique de Sainte-Foy

Mardi soir, une réunion publique sur le projet de téléphérique entre Francheville et Lyon consacrée à Sainte-Foy-lès-Lyon s'est déroulée en visioconférence devant plus de 600 personnes. Le projet, porté, par le Sytral, semble de plus en plus dans l'impasse. Explications.

Est-ce quelqu'un croit encore que le projet de téléphérique entre Francheville et Lyon, porté par le Sytral, va se faire ? Tant le projet parait dans une impasse au destin inéluctable...

Mardi soir, lors de la première réunion publique de la concertation sur le projet (qui se déroule du 15 novembre 2021 au 15 février 2022), plus de 600 personnes étaient présentes en visioconférence, crise sanitaire oblige. Jean-Charles Kohlhaas, le vice-président du Sytral, qui pilote ce projet au Sytral, a notamment introduit une réunion de 2h et répondu aux questions du public - qui en très grande majorité était contre le projet dans les commentaires -. Les garants de la concertation, Claire Morand et Jean-Luc Campagne, sont également intervenus, ainsi que notamment la cheffe du projet au Sytral, Anne Clabaut. Véronique Sarselli, la maire de Sainte-Foy-lès-Lyon, a rappelé son opposition totale au projet et a réclamé à l'envi des études de faisabilité. Des représentants d'associations et de collectifs ont également pris la parole.

Nombre d'élus écologistes ne croient plus à la mise en oeuvre possible du projet

Au final, peu de surprises. Mais peut-il encore y en avoir dans ce projet, brinquebalant depuis des mois, depuis son annonce par le Sytral en décembre 2020, et très largement rejeté par les populations de Sainte-Foy-lès-Lyon et de La Mulatière lors de référendums consultatifs fin novembre 2021. A Sainte-Foy, 96,2 % des Fidésiens ont vote "contre" le projet de référendum (avec une participation de 43 %). 6352 Fidésiens ont voté contre ce projet, 252 seulement pour.  A La Mulatière, le résultat est également clair et net. 94,2 % de "non" au téléphérique (avec une participation de 30 %).

Aussi, en coulisses, nombre d'élus écologistes n'y croient plus. Même Jean-Charles Kohlhaas, le vice-président de la Métropole de Lyon en charge des déplacements et vice-président délégué du Sytral, qui pilote ce projet au Sytral, a semblé enterrer le "bébé" en conclusion de la réunion publique mardi soir.


"La mobilisation massive lors du référendum ne pourra pas être passée sous silence, c'est une évidence"

Jean-Charles Kohlhaas, vice-président écologiste du Sytral


"Les craintes exprimées par les citoyens, les associations, ce soir, mais aussi dans les contributions et dans les interventions sur le site du Sytral ont été entendues", a expliqué en conclusion Jean-Charles Kohlhaas. "La mobilisation massive lors du référendum ne pourra pas être passée sous silence. C'est une évidence. Cette mobilisation massive, notamment à Sainte-Foy-lès-Lyon. On les prendra en compte", a-t-il ajouté.

"Je veux vous rassurer, le projet ne se fera pas contre les élus, les associations, les habitants des territoires concernés. Nous tiendrons compte de tous les avis, je peux vous l'assurer", a conclu le vice-président du Sytral. Cela ressemble, beaucoup, à un enterrement proche du projet.

4 réunions publiques sont encore prévues pendant la concertation, toutes en visio :

  • Francheville : mardi 18 janvier à 18h30
  • La Mulatière : jeudi 27 janvier à 18h30
  • Lyon 2ème : mercredi 2 février à 18h30
  • Lyon 7ème : lundi 7 février à 18h30

La décision doit être prise par le nouveau conseil d'administration du Sytral, installé dans la polémique début janvier (Lyon Cap' vous a largement relaté les derniers évènements ICI) en mai 2022. Un Sytral complètement dans l'impasse sur ce dossier.

Lire aussi : Cacophonie à la Métropole de Lyon, débats houleux après une proposition controversée de Bruno Bernard sur le futur Sytral

---

POUR ALLER PLUS LOIN

Retrouvez en intégralité le débat d'une heure organisé par Lyon Capitale fin novembre 2021 sur ce projet de téléphérique entre Véronique Sarselli, maire de Sainte-Foy-lès-Lyon, opposée au projet, et Jean-Charles Kohlhaas, le vice-président du Sytral et de la Métropole de Lyon, qui pilote ce projet au Sytral.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut