Robert Cambert, président de la Canol, dont la mission est d’informer et de défendre les intérêts des contribuables en étudiant les principales décisions des collectivités territoriales. Elle vient de s’autodissoudre après 22 ans de bons et loyaux services.

Dissolution de la Canol. "On nous dissuade, on nous met des bâtons dans les roues"(vidéo)

La Canol est l’invitée de 6 minutes chrono, l’émission de Lyon Capitale. L’émérite association qui se penche sur les comptes administratifs des collectivités de la Métropole de Lyon, vient de s'autodissoudre. Les raisons : le manque de transparence des élus et les obstacles à ses missions de sentinelle de l’emploi de l’argent public.

Réunie en assemblée générale extraordinaire mardi 11 janvier, la Canol, association qui s'est donnée pour mission d'informer et de défendre les intérêts des contribuables en étudiant les principales décisions des collectivités territoriales, vient de prononcer sa dissolution.

Créée en 1999 avec pour objectif de se pencher sur les comptes administratifs des communes de l'Ouest lyonnais - depuis élargi à Lyon, sa métropole et le département du Rhône -, l'association loi 1901 vient de prononcer sa dissolution et sa liquidation pure et simple.

"Pour faire des études, explique Robert Cambet, son président, il faut obtenir des documents administratifs. Le 1er obstacle est leur rétention par les collectivités. Ensuite, il y a des lois ou des arrêts qui sont pénalisants pour nous." 

La dissolution de la Canol est une très mauvaise nouvelle pour la démocratie. "Certains élus jouaient le jeu, d'autres non. C'est ça le problème".

Les explications de cette volte-face surprenante et déconcertante par son président pour « 6 minutes chrono ».

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut