Capture d’écran google street view du lycée de la Martinière-Diderot, dans le 1er arrondissement de Lyon.

Covid-19 à Lyon : un syndicat enseignant appelle à la grève en dénonçant un protocole "inapplicable"

Le syndicat Sud Education 69 dénonce la situation sanitaire dans les établissements scolaires et appelle à une mobilisation à Lyon le jeudi 13 janvier. Il reproche notamment le manque de moyens apportés par l'Éducation nationale pour protéger les professionnels de la reprise épidémique.

Un mouvement social dans l'éducation nationale pourrait prochainement perturber les établissements du premier et second degré le jeudi 13 janvier, en plus des soucis déjà rencontrés en raison de l'épidémie de Covid-19. C'est d'ailleurs les mesures prises pour se prémunir du virus que le syndicat Sud Éducation 69 souhaite dénoncer. Dans un communiqué publié vendredi 7 janvier, le syndicat enseignant appelle à une grève dans le département du Rhône  pour dénoncer un "manque de protection qui entraîne une forte hausse des contaminations, donc un besoin urgent de personnels remplaçants". 

Depuis la rentrée du 3 janvier, et face à la percée du variant Omicron, le syndicat évoque également un manque de sérieux de l'Education nationale vis-à-vis de la santé des professionnels. "Bien des établissements sont incapables de fournir aux personnels les masques et autotests nécessaires à leur protection. Les salles de classe ne sont que rarement équipées de capteurs de CO2, essentiels pour la bonne aération des locaux, et jamais en purificateurs d'air" dénonce le syndicat.

Manque de clarté autour du protocole sanitaire

Par ailleurs, le protocole sanitaire entré en vigueur à la rentrée, et qui a été allégé par le ministère jeudi 6 janvier, reste extrêmement flou pour la majeure partie des professionnels. "Les annonces ministérielles d’un protocole incompréhensible et inapplicable sont passées la veille de la rentrée, par voie de presse, sans aucune communication interne préalable. Prises de court, les pharmacies n'ont pas pu s'approvisionner en autotests, rendant de fait impossible son application. Charge aux parents de trouver des tests comme ils le peuvent et de faire peser sur eux seuls la charge et la responsabilité de leur passation", conclut Sud Éducation 69.

Un appel à la grève nationale a également été lancé, pour le jeudi 13 janvier, par le Snuipp-FSU, premier syndicat d'enseignants du primaire, qui dénonce de son côté "une pagaille indescriptible", en invitant toutes les organisations syndicales de l'éducation à se joindre au mouvement.

Lire aussi : Covid-19 à Lyon : à peine mis en place, le gouvernement allège (déjà) le protocole sanitaire dans les écoles

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut