Le député du Rhône, Alexandre Vincendet. (Photo by Emmanuel DUNAND / AFP)

"Aussi planqué que dépassé" : Alexandre Vincendet tacle de nouveau Laurent Wauquiez

Dans une tribune publiée au lendemain de son éviction des Républicains, Alexandre Vincendet déplore "la radicalisation" du parti et s'en prend, sans le citer, à Laurent Wauquiez.

Définitivement exclu du groupe Les Républicains à l'assemblée nationale après un vote des élus ce mardi, le député du Rhône Alexandre Vincendet a rejoint le groupe du parti d'Edouard Philippe, Horizons. Au lendemain de son éviction, il publie une tribune dans Le Journal du Dimanche, adressée "à ses amis Républicains".

"Effondrement moral et politique", "radicalisation", "sectarisme"...

Dénonçant de nouveau un "procès stalinien" qui révèle selon lui le "progressif effondrement moral et politique des Républicains" qui "meurt de son inutilité", "de son sectarisme" et de sa "radicalisation", Alexandre Vincendet s'en prend de nouveau à Laurent Wauquiez, président LR de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, candidat d'Eric Ciotti pour l'élection présidentielle 2027, mais sans le citer.

Lire aussi : Loi immigration : Wauquiez créé la polémique en évoquant un "coup d'Etat de droit"

Relevant par ailleurs que "le nombre de députés Les Républicains ayant voté contre la constitutionnalisation de l'IVG est plus important que celui des députés RN", l'ancien maire de Rillieux-la-Pape reproche au "leader autoproclamé, aussi planqué que dépassé", ses propos "sur le 'coup d'Etat de droit' des juges constitutionnels ayant censuré des dispositions que tout le monde, sans exception, savait inconstitutionnelles".

Laurent Wauquiez, "candidat nudiste"

Ces déclarations de Laurent Wauquiez avaient d'ailleurs fait réagir Xavier Bertrand, président LR des Hauts-de-France qui a exprimé "un profond désaccord sur la conception de la République, sur la conception de l'Etat de droit et sur le respect de nos institutions".

Sur le plateau de BFM Lyon la semaine dernière, Alexandre Vincendet avait déjà qualifié Laurent Wauquiez de "candidat nudiste", pointant du doigt les très faibles résultats obtenus par le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes dans les enquêtes d'opinion. "Le candidat, soi-disant naturel, est à 4,5%. Excusez-moi, mais quand on est à 4,5%, on est à poil, c’est le candidat nudiste", avait-il lancé.

Lire aussi : De la Turquie à Trump, qu'est ce que "l'Etat profond" que dénonce Laurent Wauquiez ?

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut