La République en Marche n’a toujours pas investi de candidat pour les élections municipales à Lyon. Les soutiens de Gérard Collomb gardent la porte ouverte à une double candidature de l’actuel maire de Lyon. Même s’il ne pourra pas exercer les deux fonctions.
David Kimelfeld en meeting à Lyon © Antoine Merlet
Ce mercredi soir, David Kimelfeld tenait son premier meeting officiel en tant que candidat à la présidence de la métropole. Trois jours après le choix de La République en Marche d'investir Gérard Collomb, l'actuel président de la métropole a apporté la preuve que sa dynamique n'était en rien émoussée. Il a réuni autour de lui près de 1 000 personnes.
Un sondage sur les élections métropolitaines donnerait Gérard Collomb en ballottage favorable. Son entourage le fait fuiter depuis quelques jours et en attribue la paternité aux Républicains. Sauf que le parti de droite nie avoir commandé une telle enquête d'opinions.
David Kimelfeld et Gérard Collomb, à la finale du Bocuse d’Or 2019 © Maxime Jegat / PhotoPQR MaxPPP
Ce vendredi en fin d'après-midi, Gérard Collomb et David Kimelfeld doivent se réunir une dernière fois pour tenter de trouver une porte de sortie à leur affrontement qui dure depuis un an pour déterminer qui portera les couleurs d'En Marche au scrutin métropolitain. Ce rendez-vous est donc le dernier arrêt avant la dissidence.
Mairie de Givors
Un élu municipal de Givors a été placé en garde à vue pour avoir appelé à manifester devant le domicile d'un député LREM, publiant son adresse personnelle sur Facebook.
Après un rassemblement en hommage à Steve Maia Caniço ce samedi après-midi place Bellecour, les gilets jaunes ont lancé des œufs et des tomates sur la permanence parlementaire du député LREM Thomas Rudigoz à Lyon.
David Kimelfeld et Gérard Collomb, à la finale du Bocuse d’Or 2019 © Maxime Jegat / PhotoPQR MaxPPP
Ce mercredi matin, sur Cnews, Gérard Collomb a annoncé qu'il souhaitait composer un binôme avec David Kimelfeld pour les élections métropolitaines de 2020 avec une passation de pouvoir à mi-mandat. Une proposition que l'actuel président de la métropole qualifie d'irrespectueuse "à plus d'un titre".
La République en Marche a annoncé ce lundi avoir écarté de manière “définitive” Caroline Collomb de son poste de présidente de la fédération du Rhône. Un départ qui intervient un mois après une réunion de la direction LREM avec les députés du Rhône pour évoquer la situation de l'épouse de Gérard Collomb.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6 7