Thomas Rudigoz, deputé LREM de Lyon, sur le plateau de 6 minutes chrono sur Lyon Capitale.

"Inaction dogmatique" : 3 députés de Lyon (sur 4) appellent Grégory Doucet à "étendre la vidéo-protection" dans la ville

Les trois députés de la majorité présidentielle de Lyon, Thomas Rudigoz, Anne Brugnera et Jean-Louis Touraine, appellent le maire de Lyon, Grégory Doucet, à "étendre" la vidéo-protection à Lyon. Lundi soir, des policiers ont été la cible de tirs d'arme à feu à La Duchère, dans le 9e arrondissement. Un secteur où il n'y avait pas de caméras de vidéo-protection.

La polémique avait vite éclaté. Lundi soir, 4 policiers ont été pris pour cible alors qu'ils intervenaient sur un point de deal. Des policiers ont été la cible de tirs d'arme à feu devant le plus gros point de deal du quartier de La Duchère, à la Barre Sakharov, dans le 9e arrondissement de Lyon.

Polémique Darmanin - Doucet après les incidents de La Duchère

Il n'y avait pas de caméra sur Sakharov. Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, a alors tancé le maire de Lyon, l'écologiste Grégory Doucet, déplorant "le manque de caméras dans le quartier". "Cela fait trois fois que j'en parle au maire de Lyon en un an et demi pour mettre davantage de caméras dans les endroits où il y a le plus de difficulté de lutte contre l'insécurité notamment les points de deal,  a ajouté Darmanin, appelant "M. le Maire de Lyon à sortir de son idéologie et d'aider les policiers en mettant des caméras de vidéo-protection"

Lire aussi : Lyon : des policiers visés par des tirs d'arme à feu à La Duchère, tout ce qu'il faut savoir

Doucet a alors répliqué : "Sur le quartier de La Duchère, il y a déjà 60 caméras d'installés. On ne peut pas dire que le quartier n'est pas vidéo-surveillé, ce n'est pas vrai. 60 caméras, ce n'est pas rien. La semaine dernière, sur la base d'une interpellation de mes services, on m'a fait remarqué que sur ce territoire-là précisément, il n'y avait pas de couverture de vidéo-protection. J'ai demandé à ce que l'on déplace certaines caméras. C'est en cours. Il n'y a pas d'idéologie, je suis extrêmement pragmatique. On fait en sorte que notre dispositif de vidéo-protection soit le mieux maillé, le mieux réparti possible".

Il n'y avait pas de caméra dans le secteur de Sakharov, à La Duchère

Laurent Wauquiez, le président LR de la région, s'en est mêlé sur Twitter : "Si je comprends bien, on enlève des caméras à un endroit pour en mettre à un autre. On va donc déshabiller Paul pour habiller Jacques ! Pourquoi le maire de Lyon est-il si sectaire qu'il s'oppose à l'installation de nouvelles caméras ? A-t-il peur de déranger les trafiquants ?".

Le Préfet du Rhône, Pascal Mailhos, n'a pas souhaité entrer dans la polémique. "Nous souhaitons qu'un certain nombre de caméras soient installées, avec l'aide de l'Etat", a expliqué le Préfet du Rhône mardi en fin de journée. En rappelant la situation en terme de caméras actuellement : "0 caméras dans ce secteur de Sakharov, 47 caméras dans le secteur plus large de La Duchère et 60 caméras dans la globalité du 9e arrondissement".


"Il est temps de passer de l'audit aux actes, le maire de Lyon choisit délibérément de ne pas agir sur le sujet"

Thomas Rudigoz, Anne Brugnera, Jean-Louis Touraine, députés de Lyon


Trois députés de Lyon (sur quatre), Thomas Rudigoz, Anne Brugnera et Jean-Louis Touraine appellent le maire de Lyon à "déployer davantage de caméras de vidéo-protection dans les rues de Lyon pour protéger les Lyonnaises et les Lyonnais"

"Ce début de semaine, c’est au cœur de la Duchère (Lyon 9e) que l’absence d’un tel dispositif fait défaut. Un forcené a visé par des tirs à balles réelles nos forces de l’ordre, alors déployées pour effectuer des contrôles de stupéfiants. Sans images, nous manquons d’informations utiles pour retrouver l’auteur des faits, toujours en fuite", expliquent les députés. "Aujourd’hui à la Duchère, ou Rue du Père-Chevrier (Lyon 7e), demain dans quelle rue aurons-nous besoin d’un tel dispositif pour assurer la sécurité de nos concitoyens  ? Le redéploiement dans le 9e arrondissement de dispositifs existants, proposé par le Maire de Lyon, revient à reprendre d’une main ce que l’on donne de l’autre. Ce n’est pas satisfaisant", ajoutent les députés.

"L’utilité de ces caméras n’est plus à démontrer en matière de dissuasion et de résolution des enquêtes. Elles sont vivement demandées par les habitants de Lyon. Monsieur Doucet s’abrite depuis un an derrière un audit sur cette question. Il est temps de passer de l’audit aux actes et d’utiliser les fonds débloqués par le gouvernement actuel pour étendre la couverture des caméras de vidéo-protection sur le territoire lyonnais. Le Maire de Lyon choisit délibérément de ne pas agir sur ce sujet, au détriment de la sécurité de tous. Cette inaction dogmatique est contraire aux besoins des Lyonnaises et des Lyonnais", concluent les députés lyonnais de la majorité présidentielle.

Lire aussi : "Nous ne lâcherons pas un bout de terrain" : après les coups de feu, l'Etat occupe le terrain à La Duchère

--

Mi-octobre, Thomas Rudigoz, député LREM de Lyon, était l'invité de 6 minutes chrono sur Lyon Capitale :

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut