Quenelle : un joueur de l’ASVEL récidive

Décisif dans la victoire de Villeurbanne à Orléans samedi, Georgi Joseph s’est également illustré hors des terrains en reproduisant une quenelle. L’intérieur de l’ASVEL n’en était pas à son coup d’essai.

Il n’a pas pu s’en empêcher. Héros du match sur le terrain grâce à un shoot gagnant au buzzer, Georgi Joseph s’est ensuite "distingué" en reproduisant une quenelle, un geste polémique souvent considéré comme antisémite. L’intérieur de 31 ans avait déjà effectué ce geste il y a un mois et demi contre Paris-Levallois. "Je l’ai fait au lendemain d’une agression commise dans un restaurant où je mangeais tranquillement avec des potes", avait-il confié au quotidien 20 Minutes Lyon. "C’est un pied de nez adressé aux personnes qui sont venus lâchement gazer ce restaurant."

Sanction disciplinaire de la part du club

Le joueur de la Green Team avait d’ailleurs prévenu qu’il pourrait récidiver. "Ce n’est pas parce que je suis basketteur que je n’ai pas le droit d’avoir des opinions. Dieudonné est victime d’une chasse aux sorcières. On le traite d’antisémite et on veut le brûler vif."

Georgi Joseph n’a pas voulu commenter son nouveau geste. D’autant qu’il pourrait être interprété comme un bras d’honneur adressé à son ancien club d’Orléans.

De son côté, l’ASVEL a une nouvelle fois condamné l’attitude de son joueur. Le club indique dans un communiqué qu'une sanction disciplinaire a été prise.

Retrouvez le panier de Georgi Joseph au buzzer en vidéo

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut