Tramway T1 près de l’INSA. @WilliamPham

Lyon : téléphérique, trams... L'Etat va financer à hauteur de 81M d'euros des projets du Sytral, tous les projets concernés

Jean Castex, le Premier ministre, l'a annoncé ce mercredi. Plusieurs projets du Sytral sont concernés, notamment le très controversé téléphérique. Décryptage.

Sept projets du Sytral, à Lyon, sont concernés par ce "coup de pouce" de 81,5 millions d'euros de l'Etat.

  • le prolongement de la ligne de tramway T6
  • la création de la ligne T9
  • la création de la ligne T10
  • la création d'une ligne de bus à haut niveau de service Part-Dieu Sept Chemins
  • la création dune ligne de transport par câble entre Francheville et Lyon
  • le développement de 15 corridors bus dans la métropole
  •  l’augmentation de la capacité des lignes de tramway T1 et T2

"Ces projets vont ainsi bénéficier d’une subvention de l’ordre de 10 % dont le montant global  s’élève à 81,5M€", selon le Sytral. "Je me réjouis de voir que la quasi-totalité de nos projets soient soutenus par le gouvernement. C’est une très bonne nouvelle pour les habitants de la métropole", explique Bruno Bernard, le président du Sytral et de la Métropole de Lyon

Lire aussi : Lyon : "un tram sur pneu", tout ce qu'il faut savoir sur la 1ère ligne de bus à haut niveau de service que veut lancer le Sytral

Le député Rudigoz regrette que le téléphérique fasse partie des dossiers retenus

Le député LREM de la 1ère circonscription du Rhône, Thomas Rudigoz, a également réagi. "Je me félicite du concours de l’État à des projets structurants de mobilités vertes. En allouant à la Métropole plus de 80M€, l'État est au rendez-vous d’une écologie solidaire et pragmatique", a-t-il expliqué dans un communiqué.

Rudigoz ajoute : "Je regrette toutefois que le téléphérique fasse partie des dossiers retenus alors même qu’il est l'objet d'une vive opposition des élus, forces vives et populations des territoires concernés. Évidemment, cette annonce ne saurait préjuger de la réalisation finale du téléphérique, qui dépendra du résultat souverain du débat public, comme s’y est engagé l’exécutif de la Métropole. Pour lever toute ambiguïté, nous demeurons opposés à ce projet de téléphérique et soutenons inconditionnellement la ligne de métro E".

Lire aussi : Reportage : on a visité le téléphérique de Toulouse… et il est incomparable avec le projet à Lyon

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut