Autophagies, une performance théâtrale et culinaire d’Eva Doumbia © Gauz

Théâtre du Point-du-Jour : une programmation engagée face à la complexité du monde 

Depuis leur nomination à la tête du théâtre du Point-du-Jour, il y a plus de deux ans, Éric Massé et Angélique Clairand entendent promouvoir un théâtre engagé où “les artistes, tels des sismographes, décèlent la complexité du monde”.

Un souci de décryptage du quotidien et une attention particulière envers les catégories les plus en difficulté de notre société qu’ils partagent avec les jeunes compagnies (la troupe portugaise Formiga Atómica, la compagnie Courir à la catastrophe et le collectif La Lenteur) qui sont étroitement associées – et programmées – au Point-du-Jour.

Portraits hôtel (du 18 septembre au 2 octobre) illustre la volonté d’originalité mais aussi celle de jouer ailleurs que sur le plateau du théâtre du Point-du-Jour. Ce spectacle, conçu collectivement, se déroulera en effet dans les chambres d’hôtels partenaires du 5e arrondissement. Une initiative à suivre !

Autophagies (du 4 au 8 octobre) témoigne du désir d’ouverture à l’international, toujours là malgré les barrières. Cette performance théâtrale et culinaire d’Eva Doumbia, créée au festival d’Avignon 2021, permettra au public de partager un mafé végétarien, ainsi que moult histoires.

Même souci de jeter un regard hors de nos frontières avec Cargaison (du 22 au 24 novembre). Dans le sillage d’Antigone, une équipe artistique originaire de la Guinée, de la France, du Sénégal, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire et du Bénin rend hommage aux victimes des manifestations ayant ébranlé Conakry en 2019. Onze morts dont le pouvoir et ses opposants se disputèrent les dépouilles… L’auteur, metteur en scène et journaliste Souleymane Bah en a tiré une satire brûlante, alliant humour noir et poésie.


www.pointdujourtheatre.fr


 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut