Actuellement à la tête du restaurant Chez Camille à Arnay-le-Duc, Joy-Astrid Blanchard-Poinsot est passée par l’Institut Paul Bocuse de Lyon. (Crédit : Facebook Clos Vougeot)

Une ex-élève de l'Institut Paul Bocuse sacrée championne du monde de l'oeuf en meurette

Samedi 8 et dimanche 9 octobre le Château du Clos Vougeot en Côte-d'Or, accueillait la 4e édition des Journées mondiales de l'œuf en meurette. La chef du restaurant Chez Camille en Côte d'Or, Joy-Astrid Blanchard-Poinsot décroche le titre de championne du monde succédant au Lyonnais Grégory Cuilleron

Pour leur quatrième édition, les championnats du monde de l'œuf en meurette, qui se déroulaient ce week-end au Clos Vougeot en Côte d'Or, ont réservé de nombreuses surprises culinaires. Cette année si ce n'est pas un Lyonnais qui a été sacré chez les professionnels, comme ce fut le cas en 2021, la capitale de la gastronomie a tout de même joué un rôle dans la carrière de la grande gagnante, puisqu'elle a fait ses classes à l'Institut Paul Bocuse de Lyon. Actuellement à la tête du restaurant Chez Camille à Arnay-le-Duc, Joy-Astrid Blanchard-Poinsot est la première Côte-D'orienne a été sacrée championne du monde de l'oeuf en meurette.

Une compétition avec des chefs...

Malgré la présence de plusieurs chefs étrangers, c'est bien une enfant du pays qui a su sublimer ce plat traditionnel de la cuisine bourguignonne. Avec sa recette, Joy-Astrid a séduit le jury composé du champion du monde sortant Grégory Cuilleron et de Davy Tissot, le tenant du titre du Bocuse d'Or, lui aussi originaire de Lyon. Ce trophée acquis aux dépens de 12 autres chefs confirme le talent pour la cuisine de jeune cheffe notamment passée par l'émission Top Chef.

des amateurs...

Chez les amateurs, c'est un autre bourguignon qui a fait la fierté de la région en s'imposant. Au terme d'une épreuve d'une heure qui l'a vu affronter 9 autres cuisiniers amateurs et passionnés, pour présenter six assiettes au jury dans les temps, c'est le Beaunois Thierry André qui s'est imposé samedi 9 octobre. Expert comptable dans la vraie vie, il confiait à nos confrères de France Bleu avec humour "quand j'ai vu que le gagnant de l'année dernière était un bordelais, je ne l'ai pas supporté". "L'œuf en meurette c'est de chez nous, je voulais que le titre revienne à la Bourgogne ", expliquait-il après avoir réussi son challenge.

et des apprentis

La nouveauté de cette année était le concours réservé aux apprentis, organisé en partenariat avec le Lions Club Paris France. En faisant preuve de technicité et d'audace, c'est le jeune Valentin Lavisse, 22 ans, apprenti à l'Ecole des métiers de Dijon métropole qui s'est imposé dans sa catégorie. Parachevant ainsi le grand chelem Bourguignon au Championnat du monde de l'oeuf en meurette.

Lire aussi : Le surprenant championnat du monde de l'oeuf en meurette de retour près de Lyon

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut