À 41 ans, Grégory Cuilleron est devenu champion du monde de l’oeuf en meurette. (Photo Championnat du monde de l’oeuf en Meurette)

Un titre de champion du monde pour le chef lyonnais Grégory Cuilleron

À 41 ans, le chef du restaurant le Cinq Mains, à Lyon, est devenu champion du monde de l’oeuf en meurette, une spécialité bourguignonne au coeur d’une grande compétition qui se déroulait au Clos Vougeot, en Côte d’Or. (Maj) L'oeuf champion du monde sera bientôt à la carte de son restaurant.

En sublimant un oeuf poché, baigné dans une sauce au vin rouge, le chef lyonnais Grégory Cuilleron s’est imposé comme le maître 2021 de l’oeuf en meurette. Les 9 et 10 octobre, le château du Clos Vougeot, en Côte d’Or, accueillait la troisième édition des journées mondiale de l’oeuf en meurette, qui ont vu treize chefs s’affronter pour le titre de champion du monde de cette spécialité bourguignonne.

Le jury, composé notamment du Prince Albert II de Monaco et de Guillaume Gomez, le représentant du président de la République pour la gastronomie, l’alimentation et les arts culinaires, a été séduit par le travail de Grégory Cuilleron. Pour sa troisième et dernière participation au concours le chef lyonnais avait décidé de miser sur la tradition : "après deux participations, je me suis rendu compte que c'est ce que voulait le jury. J'ai donc proposé un plat avec un bon croûton, une bonne sauce et un oeuf poché", se réjouissait ce lundi matin le chef qui avoue être un amoureux de la Bourgogne.

Bientôt à la carte du Cinq Mains

Si le titre de champion du monde de l'oeuf en meurette peut faire sourire, Grégory Cuilleron ne le prend pas à la légère. "Ça fait rigoler les gens, comme le championnat du monde de pâté en croûte, de cervelle de canut ou de persillé, mais il faut de l'envie et du travail pour gagner" devant plusieurs chefs étoilés. Au lendemain de son premier succès dans un concours professionnel, le Lyonnais était un brin nostalgique alors que celui-ci intervient "douze ans, jour pour jour, après [sa victoire dans l'émission "Un dîner presque parfait", [le combat des régions en 2009, Ndlr] ".

Fier de sa recette, d'un "plat qui fait un peu partie de notre patrimoine, comme la Bourgogne n'est pas loin", Grégory Cuilleron a déjà prévu de le mettre à la carte de son restaurant le Cinq Mains, prochainement. "Le but c'est de faire goûter l'oeuf champion au plus grand nombre. La recette sera quasiment la même, la sauce ne bougera pas, après on retravaillera peut-être l'oeuf, il faut que j'en discute avec mes équipes", explique le chef. Une chose est certaine, l'oeuf en meurette champion du monde sera bien présent dans son restaurant du 5e arrondissement et on en salive d'avance.

 

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut