Jean-Michel Aulas a quitté la présidence de l’Olympique lyonnais, passant la main à John Textor. (Photo by OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

Près de Lyon, la LDLC Arena bientôt rachetée par Jean-Michel Aulas ? 

En décembre dernier, John Textor, propriétaire de l'OL, annonçait vouloir se séparer de la LDLC Arena. Jeudi 28 mars, Jean-Michel Aulas, l’ancien président de l’OL, serait bien placé pour l’acquérir. 

En décembre dernier, l’actuel propriétaire de l’OL, John Textor, annonçait vouloir se séparer de la LDLC Arena, près de Lyon, afin de renflouer les caisses de son club (déficit de 60 millions d'euros, chiffres du premier semestre de l’exercice 2023/2024). La salle qui peut accueillir des concerts, des spectacles ou encore des matches de basket, n’avait pas laissé Tony Parker, patron de l’Asvel, indifférent. Tout comme Jean-Michel Aulas, l’ancien propriétaire de l’Olympique lyonnais, qui avait déclaré chez nos confrères d’Europe 1 : "C'est non seulement l'une des plus belles salles d'Europe en matière de concerts, de basket et de réalisation événementielle, mais c'est aussi une réalisation incroyable que nous avions faite sur le plan environnemental avec le président de la communauté urbaine."

Une mise en vente à 160 millions d'euros

Jeudi 28 mars, les jeux semblent presque faits puisque selon une information de nos confrères du Progrès, Tony Parker ne serait plus dans la course. L’Asvel devrait donc de nouveau louer la LDLC Arena avant un potentiel rachat pour y disputer ses matches d’Euroligue, dont ceux contre Monaco, prévu ce soir, et Barcelone le 12 avril prochain. 

Jean-Michel Aulas serait donc le candidat le plus sérieux pour racheter la LDLC Arena. Toujours selon Le Progrès, la mise en vente serait autour de 160 millions d’euros, contre un coût de construction de 141 millions d’euros. Une décision pourrait être prise dans les jours à venir. 

Lire aussi : Jean-Michel Aulas veut racheter la LDLC Arena, mise en vente par Textor

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut