Image d’illustration par Pfizer de son traitement contre les formes graves de covid-19, appelé Paxlovid. (Photo by Handout / Pfizer / AFP)

Pfizer choisit un laboratoire lyonnais pour produire un médicament contre le covid-19

Le laboratoire Novasep, dont le siège est à Lyon, produit depuis le 17 janvier 2022 le Paxlovid, un inhibiteur utilisé pour lutter contre le covid-19.

Le géant pharmaceutique Pfizer s'associe avec Novasep, un fabricant lyonnais. Le laboratoire est entré le 17 janvier 2022 dans la chaîne d'approvisionnement mondiale de Pfizer, pour la production d'un médicament contre le covid-19. Novasep produira le principe actif de cet antiviral, appelé Paxlovid.

Si le groupe est lyonnais, c'est dans les Pyrénées-Atlantiques, que le principe actif sera fabriqué. Et ce "dès le troisième trimestre 2022, avant une extension vers d’autres usines de Novasep permettant d’accroître significativement les volumes en 2023", explique le laboratoire. Le groupe prévoit de recruter plus de 40 employés supplémentaires dédiés à ce projet sur le site de Mourenx.

Lundi 17 janvier, Pfizer a également annoncé son intention d'investir "plus de 520 millions d'euros dans le cadre d'un plan d'investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé".

Vers un usage en France

Pour l'heure, le médicament n'est pas encore prescrit en France. La Haute autorité de santé ne s'est pas encore prononcée mais le Paxlovid était à l'ordre du jour d'une réunion de l'HAS du 17 janvier. Olivier Véran, le ministre de la Santé, espère son déploiement en France d'ici la fin du mois de janvier. L'Agence européenne des médicaments (EMA) a approuvé jeudi 16 décembre l'utilisation en cas d'urgence dans l'Union européenne du Paxlovid, même si l'autorisation de mise sur le marché n'était pas complète.

 "Nous sommes bien sûr fiers de contribuer à la fabrication de ce médicament qui a montré au cours des essais cliniques un impact positif sur l'hospitalisation des patients à risque souffrant de la Covid-19», affirme le Dr. Michel Spagnol, PDG de Novasep. Le médicament a été développé pour réduire les risques d'hospitalisation et de décès chez les patients atteints de covid-19. Avec une efficacité de 89% selon les premiers résultats communiqués par Pfizer.

Le traitement est administré sous forme de deux comprimés de nirmatrelvir et un comprimé de ritonavir. La prise se fait deux fois par jour pendant cinq jours, dès le diagnostic positif et dans les cinq jours après l'apparition des symptômes.

 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut