Projet de téléphérique © Antoine Merlet / Simulation Lyon Capitale

Nouvelle action de mobilisation contre le téléphérique ce samedi à La Mulatière

Le projet de téléphérique entre Francheville et Lyon n'a pas encore été abandonné, officiellement, par le Sytral. Les opposants organisent une nouvelle après-midi de mobilisation ce samedi après-midi à La Mulatière.

Lyon Cap' vous l'annonce depuis le mois de janvier. Le projet de téléphérique, porté par le Sytral et son président Bruno Bernard depuis décembre 2020, va être abandonné par le Sytral au printemps.

Lire aussi : Le téléphérique de Lyon de plus en plus dans l'impasse après la réunion publique de Sainte-Foy

Le Sytral ne l'a pas encore annoncé officiellement et les opposants ne se démobilisent pas. "Les apparences peuvent être trompeuses : les médias véhiculent l’idée que le transport par câble ne verra pas le jour, mais, attention ! rien n’est officiellement acté. La décision de l’AOMTL (Sytral) est repoussée au 22 Juin, après le deuxième tour des élections législatives… D’ici là, nous ne lâchons rien", explique notamment l'association Touche pas à mon ciel, à la pointe de l'opposition contre ce projet depuis son annonce.

L'après-midi de mobilisation, l'opération "La Mul' en l'air" est organisée ce samedi 26 mars de 14h à 17h au plateau du grand cèdre, allée du Frère Benoît, à la Mulatière.

Le projet de téléphérique va être abandonné

"De nombreuses animations et activités seront proposées pour les grands et les petits le 26 mars après-midi à La Mulatière, sur l’emplacement où le Sytral aimerait bien installer une station de son téléphérique, proche d’écoles et d’immeubles", poursuit Touche pas à mon ciel. Des rassemblements à Sainte-Foy-lès-Lyon ces dernières semaines avaient rassemblé de nombreux habitants.

Dans l'ouest lyonnais, Véronique Déchamps, maire de La Mulatière, est contre le projet. Tout comme Véronique Sarselli, maire de Sainte-Foy-lès-Lyon. Elles ont été rejointes dans leur opposition au projet par Michel Rantonnet, maire de Francheville, historiquement favorable au projet. Le maire de Francheville a finalement lâché le Sytral début février 2022, estimant que les "conditions ne sont pas réunies pour le transport par câble", fustigeant une "pédagogie exécrable" du Sytral présidé par l'écologiste Bruno Bernard, également président de la Métropole de Lyon.

Lire aussi : Lyon : fin de la concertation sur le téléphérique ce mardi, un projet à bout de souffle

---

POUR ALLER PLUS LOIN

Retrouvez en intégralité le débat d'une heure organisé par Lyon Capitale fin novembre 2021 sur ce projet de téléphérique entre Véronique Sarselli, maire de Sainte-Foy-lès-Lyon, opposée au projet, et Jean-Charles Kohlhaas, le vice-président du Sytral et de la Métropole de Lyon, qui pilote ce projet au Sytral.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut