@Anthony Faure

Lyon : anonymes, élus et représentants religieux rassemblés pour dénoncer les incendies de lieux de cultes musulmans

Vendredi 14 août, 200 personnes se sont retrouvées devant la salle de prière Essalem, dans le 2e arrondissement de Lyon, incendiée dans la nuit du mercredi 12 au jeudi 13 août. Élus et représentants d’autres religions sont venus apporter leur soutien à la communauté musulmane et condamner l’acte criminel.

En une semaine, ce sont deux mosquées qui ont été incendiées dans la région lyonnaise. La première, à Bron, le vendredi 7 août, la seconde dans le 2e arrondissement de Lyon, dans la nuit du mercredi 12 et jeudi 13 août. Dans les deux cas, la piste criminelle est privilégiée. Heureusement, aucun blessé n’est à déplorer.

À l’appel du Conseil français du culte musulman (CFCM), un rassemblement a été organisé devant la salle de prière Essalem, ce vendredi 14 août, pour dénoncer ces deux actes. Plusieurs religieux ont répondu présents pour montrer l’union entre les grands cultes lyonnais, Monseigneur Michel Dubost, administrateur du diocèse de Lyon, Richard Wertenschlag, ancien grand rabbin de Lyon, Étienne Tissot de l’Église protestante unie de Lyon. Des élus de Lyon, Vaulx-en-Velin et Vénissieux ont également fait le déplacement, explique Le Progrès.

Azzedine Gaci, recteur de la mosquée de Villeurbanne et représentant des mosquées du Rhône, s’est dit inquiet face à la montée de l’islamophobie. Lors d’une réunion avec la préfecture le jeudi 13 août il a été décidé d’installer des caméras de surveillance devant toutes les mosquées, de relancer des patrouilles militaires dynamiques et d’organiser des rondes de polices autour des mosquées isolées.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut