Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a repoussé de quelques jours son déplacement à Lyon. (Photo by PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Lyon : Gérald Darmanin annonce 160 agents de police supplémentaires dès septembre

Dans une longue interview publiée dans le JDD vendredi soir, le ministre de l'Intérieur annonce créer 11 unités de forces mobiles en France. Deux seront déployées à partir du mois de septembre dans la métropole de Lyon.

"Un changement radical pour imposer un serrage de vis aux délinquants", c'est en ces termes que Gérald Darmanin envisage la rentrée 2022. Le ministre de l'Intérieur, qui a accordé une longue interview au JDD, entend renforcer les effectifs de la police en créant dès le mois de septembre 11 unités de forces mobiles à Lille, Lyon, Montpellier, Perpignan, Nice et Marseille – où deux de ces structures ont déjà été déployées.

"J’ai décidé d’en laisser à demeure dans les métropoles pour lutter contre le trafic de drogue et les rodéos urbains, comme nous l’avons expérimenté à Marseille avec deux unités sur place en permanence depuis un an. Les résultats sont impressionnants : un point de deal visité toutes les six heures, des saisies et arrestations record."

880 agents au total viendront renforcer les effectifs, dont 160 dans la métropole lyonnaise, qui seront à demeure du préfet du Rhône, comme l'a précisé le ministre dans un tweet ce samedi. L'objectif, "intensifier encore la lutte contre la drogue et l'insécurité".

Soutien réaffirmé aux forces de l'ordre

Interrogé sur le contrôle de police qui a tourné au drame à Vénissieux dans la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 août, Gérald Darmanin a réaffirmé sa "totale confiance aux policiers et aux gendarmes de France". Appelant à laisser la justice faire son travail, il a toutefois pris la défense des policiers mis en cause, soulignant que les occupants de la voiture "ont manifestement et délibérément foncé sur les policiers" et rappelant qu'ils étaient "très défavorablement connus des services..."

Déclarant que les refus d'obtempérer surviennent en France toutes les demi-heures, Gérald Darmanin a conclu à l'adresse des forces de l'ordre : "Je veux donc leur redire mon respect, ce sont des héros du quotidien et nous leur devons soutien plutôt que les crachats des amis de M. Mélenchon."

 

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut