Alexandre Vincendet, le maire de Rillieux-la-Pape, en 2019 ©PHOTOPQR/LE PROGRES/MaxPPP/Maxime JEGAT

Législatives : l’élection de deux députés du Rhône contestée

Un peu moins d’un mois après le deuxième tour des élections législatives, le 19 juin, trois recours ont été déposés devant le Conseil constitutionnel contre l’élection des députés Alexandre Vincendet (LR) et Sarah Tanzilli (Ensemble!) dans le Rhône. 

Alors que les députés ont déjà pris leur place sur les bancs de l’Assemblée nationale et qu’ils assistaient mercredi 6 juillet au discours de politique générale de la Première ministre Élisabeth Borne, deux élus du Rhône ont vu leur élection être contestée devant le Conseil constitutionnel. 

Deux recours contre Vincendet dans la 7e circonscription

Vainqueur le 19 juin dans la 7e circonscription du Rhône, le maire de LR de Rillieux-la-Pape, Alexandre Vincendet, est ciblé par deux plaintes émanant de trois personnes. 

Deux d’entre-elles, Elise Sabin, une élue d’opposition de Rillieux, et Cyril Radix, un membre de La France Insoumise de Bron, sont des soutiens d’Abdelkader Lahmar, le candidat de la Nupes battu de 1 907 voix par Alexandre Vincendet au second tour. Auprès du Progrès, ils ont confié être au fait de "plusieurs manœuvres et moyens irréguliers entrepris par le candidat Vincendet et ses soutiens, de nature à altérer la sincérité du scrutin et influencer le résultat". Ils demandent notamment au Conseil constitutionnel de se pencher sur "une utilisation des moyens publics, au service de la campagne du candidat".

Lire aussi : Législatives (2e tour) : les résultats dans la 7e circonscription du Rhône, Alexandre Vincendet (LR) élu

L’autre recours émane de Nordine Gasmi, un candidat DIVers, éliminé au 1er tour dans la 7e circonscription après avoir récolté 1,93% des suffrages, soit 539 voix. Cet élu d’opposition de la commune de Vaulx-en-Velin a expliqué à nos confrères avoir "des éléments que j’estime probants et caractérisés" pouvant remettre en cause l’élection d’Alexandre Vincendet. 

Un recours contre Tanzilli dans la 13e circonscription

L’autre membre de l’Assemblée nationale originaire du Rhône est visé par un recours est Sarah Tanzilli, la députée Ensemble!, le groupe de la majorité présidentielle. Élue le 19 juin dans la 13e circonscription, la députée avait largement devancé le candidat de la Nupes, Victor Prandt, en remportant 62,65% des suffrages exprimés. 

Le recours concernant son élection a été déposé par un certain Frédéric Boinet. Il s’agit d’un habitant de Genas qui n’en est pas à son coup d’essai lorsqu’il s’agit de contester des élections. Il avait déjà fait parler de lui en contestant l’élection du maire de Genas, Daniel Valero, devant le tribunal administratif puis le Conseil d’État, avant de demander l’annulation des élections départementales de 2021.

Lire aussi : Législatives (2e tour) : les résultats dans la 13e circonscription du Rhône, Sarah Tanzilli (Ensemble!) élue

91 recours déposés en France

Au total, 91 recours ont été déposés au niveau national concernant les élections législatives. Ils seront examinés par le Conseil constitutionnel qui précise sur son site qu’il examinera à "très bref délai la recevabilité des recours ainsi enregistrés, de manière à écarter dès les semaines à venir ceux qui seraient manifestement irrecevables".

Une fois cette première étape passée, les recours jugés recevables "seront jugés dans les meilleurs délais, après une procédure contradictoire qui pourra prendre en considération les décisions à venir de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques concernant les comptes de campagne des élus".

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut