Jets de soupe sur des œuvres d'art : Alexandre Vincendet (député LR du Rhône) veut créer une loi

Face aux attaques d'œuvres d'art par les activistes écologistes, le député du Rhône, Alexandre Vincendet (LR)  dépose une proposition de loi visant à créer un délit de tentative de destruction d'un bien culturel.

En réaction à la multiplication d’attaques sur des œuvres d’art par des activistes écologistes, Alexandre Vincendet, député Les Républicains (LR) de la 7e circonscription du Rhône, souhaite créer un délit de tentative de destruction d'un bien culturel.

Plusieurs musées européens ont été victimes d'attaques d'écolos sur des toiles mondialement connues. Le 15 octobre dernier, des activistes du mouvement Just Stop Oil ont jeté de la soupe sur le tableau Les Tournesols, de Van Gogh, à la National Gallery, à Londres. La semaine suivante, le tableau La Jeune Fille à la Perle de Johannes Vermeer (musée Mauritshuis de La Haye, au Pays-Bas) a été pris d'assaut par trois militants. Pour rappel, les œuvres vandalisées sont protégées par une vitre de protection, et certain de ces activistes ont déjà été condamnés à de la prison.

Si les nombreux activistes du collectif Just Stop Oil poursuivent leurs dégradations sur les œuvres d'art, c'est pour que tous les projets pétroliers prennent fin.

Vers la création d'un délit de tentative de destruction sur un bien culturel ?

Pour Alexandre Vincendet, ces attaques des tableaux de maîtres doivent être condamnées en tant que "délit de tentative de destruction, de dégradation ou de détérioration d'un bien culturel". Il rappelle en effet, que le célèbre tableau La Joconde de Léonard de Vinci, exposée au Musée du Louvre a été sujet à des attaques de "pâtisserie" le 27 mai dernier.

Par le biais d'un dépôt d'une proposition de loi à l'Assemblée nationale, le maire de Rillieux-la-Pape souhaite également "alourdir les peines encourues pour la destruction, la dégradation ou la détérioration d’un bien culturel."

Alexandre Vincendet souhaite avant tout protéger les musées locaux de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, qui n'ont pas les moyens financiers pour équiper leurs établissements de "dispositifs dissuasifs".

Voir aussi l'émission 6 minutes Chrono : Vincendet (LR) : "Par fainéantise, nous nous enfermons dans une culture d’opposition"

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut