Photo d’illustration. © Tim Douet

Lyon : la taxe foncière va augmenter de 9 %

La Ville de Lyon a annoncé une hausse de 9 % sur la taxe foncière, ce lundi 2 janvier.

Les propriétaires vont grincer des dents. La Ville de Lyon a d'ores et déjà annoncé une hausse de 9 % de la taxe foncière, "soit 5 euros par mois" en moyenne. C'est pour faire face à la crise énergétique, doublée d'une hausse de l'inflation que la municipalité fait le choix d'augmenter sa taxe foncière. Un impôt qui concerne 30 % des Lyonnais.

30 % des Lyonnais concernés

En effet, la base de la taxe foncière dépend de l’indexation des valeurs locatives sur l’inflation, qui a augmenté de 7,1% en 2022. Cela entraîne donc une revalorisation équivalente de l'impôt foncier. Gabriel Attal, ministre des Comptes publics avait appelé les collectivités "à ne pas faire exploser leurs taux de fiscalité locale et à ne pas venir fissurer tous les efforts qui sont faits pour protéger le pouvoir d'achat des Français".

Lyon prend en compte les revenus de chacun. La mesure ne concerne pas les particuliers les plus précaires, soit, les propriétaires seniors de plus de 75 ans à faibles revenus, les bénéficiaires d'allocation de solidarité aux personnes âgées ou de l'allocation aux adultes handicapées.

Améliorer le service public

A l'image des grandes villes - dirigées par des écologistes - comme Strasbourg et Grenoble, la hausse de la taxe foncière permettrait à Lyon de poursuivre sa transformation écologique et solidaire. La hausse de 9 % reste moindre en comparant les taux des autres villes : Poissy (23,9%), Pau (13,6%), Marseille (16,3%), Strasbourg (12,6%) et Nantes (11,3%). Les villes ont jusqu'à mars pour décider de leur niveau de taxe foncière en 2023.

"Malgré ses efforts, la Ville de Lyon se doit d’équilibrer son budget par une augmentation de taxe calculée au plus près des besoins. Nécessaire et maîtrisée, cette augmentation a pour but de maintenir de façon pérenne le niveau de service public", souligne Audrey Henocque, adjointe au maire déléguée aux finances.

"Ecologie punitive"

Dans un communiqué, le groupe Droite, Centre et Indépendants de la Ville de Lyon, présidé par Pierre Oliver, maire du 2e arrondissement de Lyon, critique le choix de la municipalité, d'augmenter la taxe foncière : "Grégory Doucet s'est de nouveau décidé à faire les poches des Lyonnais" avant d'ajouter "c’est aussi un nouvel exemple de l’écologie punitive à l’endroit des classes moyennes déjà touchées par des mesures comme la ZFE pour ne citer que celle-là".

Si Lyon a décidé d'augmenter la taxe foncière, elle explique son choix notamment par l'explosion du prix de l'électricité. Selon la collectivité, la hausse des dépenses tient compte des économies volontaristes issues du plan de sobriété. Ce plan vise à réduire la consommation énergétique de "10% sur un an". En faisant le choix de réévaluer la taxe foncière, la mairie a décidé de ne pas augmenter le tarif des équipements municipaux : musées, bibliothèques et piscines.

L'augmentation doit être votée lors du prochain conseil municipal, le 19 janvier.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut