Le bilan définitif de l’incendie de Vaulx-en-Velin fait état de 10 victimes, dont six adultes et quatre enfants. (Photo de OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

Incendie à Vaulx-en-Velin déclenché volontairement ? Le parquet de Lyon ouvre une information judiciaire

L'incendie qui a causé la mort de 10 personnes à Vaulx-en-Velin dans la Métropole de Lyon pourrait avoir été causé volontairement.

L'enquête pour déterminer les causes de l'incendie dramatique, qui a causé la mort de 10 personnes vendredi 16 décembre à Vaulx-en-Velin dans la Métropole de Lyon, se poursuit.

Le parquet de Lyon a décidé ce lundi 19 décembre d'ouvrir une information judiciaire des chefs de "dégradation volontaire par incendie ayant entraîné la mort, dégradation volontaire par incendie ayant entraîné une incapacité totale de travail supérieure à 8 jours et dégradation volontaire par incendie ayant entraîné une incapacité totale de travail de moins de 8 jours".

Dégradation volontaire, mais pas d'homicide

Concrètement, cela signifie que "la dégradation est volontaire, mais pas la mort qu'elle a entrainé", précise à Lyon Capitale, maître Hervé Banbanaste, avocat au barreau de Lyon. Un mégot de cigarette jeté sur les canapés présents au rez-de-chaussée de l'immeuble pourrait être un scénario envisageable.

A ce stade de l'enquête, l'homicide volontaire est donc exclut, même si maître Hervé Banbanaste précise que "cela peut évoluer". La peine maximale encourue pour le chef de "dégradation volontaire par incendie ayant entrainé la mort" est la prison à perpétuité.

Pour mémoire, le parquet de Lyon a révélé samedi qu'aucune trace de produit inflammable n'a été retrouvé sur les lieux du drame. "Les investigations se poursuivront donc désormais sous l’autorité de deux magistrats instructeurs lyonnais co-saisis à la demande du parquet", précise le parquet de Lyon.

Lire aussi : Le point sur l’enquête après l’incendie mortel de Vaulx-en-Velin 

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut