Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, s’est déplace à Lyon samedi dernier. (Photo by PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Gérald Darmanin veut se montrer plus ferme contre les étrangers en situation irrégulière "connus pour troubles à l'ordre à public"

Quelques jours après son passage à Lyon suite à l'agression de policiers à la Guillotière, Gérald Darmanin a adressé un courrier aux préfets. Le ministre de l'Intérieur souhaite faire preuve de plus de fermeté concernant les étrangers en situation irrégulière "connus pour troubles à l'ordre à public".

Samedi dernier, Gérald Darmanin était en visite à Lyon, quelques jours seulement après l'agression de policiers à la Guillotière. Le 24 juillet, le ministre de l'Intérieur avait créé la polémique en annonçant l'expulsion du territoire d'un suspect finalement mis hors de cause. Depuis, deux autres individus ont été arrêtés et placés en détention provisoire dans cette affaire.

A lire également : Agression des policiers à la Guillotière : le deuxième suspect placé en détention provisoire 

Gérald Darmanin lui s'est à nouveau exprimé sur le sujet des étrangers en situation irrégulière "connus pour troubles à l'ordre à public". France Info a pu consulter une note que ce dernier a adressé aux préfets. Dans ce courrier, l'ancien maire de Tourcoing indique qu'il veut "renforcer" les mesures d'"éloignement" des personnes concernés.

Sur le sujet : Darmanin annonce la création d'un centre de rétention à Lyon

L'objectif est de "renforcer l'efficacité de la chaîne de l'éloignement des individus connus pour troubles à l'ordre à public". Le premier flic de France souhaite prioriser la rétention d'étrangers en situation irrégulière avec des antécédents judiciaires et libérer ceux sans antécédents "en cas de manque de places disponibles". Dans cette optique, il est demandé aux préfets "d'amplifier" les capacités de rétention. A Lyon, un nouveau centre de rétention doit être ouvert au début de l'année 2023. Enfin, les assignations à résidence devront être davantage exploitées.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut