Fourvière pentecôte
Fourvière.

Fourvière : un appel aux dons pour rénover les tours de la Basilique

La Fondation Fourvière signe un partenariat avec la Fondation pour le patrimoine et lance une nouvelle campagne d'appel aux dons. Les fonds serviront - entre autres - à la rénovation des quatre tours de la Basilique.

5 millions d'euros. C'est ce que projette de collecter d'ici 2025 la Fondation Fourvière afin de rénover les quatre tours de la Basilique de Fourvière, la chapelle de la Vierge et le musée Fourvière. Pour ce faire, elle signe, ce vendredi 7 octobre, un partenariat avec la Fondation du patrimoine afin de récolter des dons via une campagne nationale.

Le détail des travaux

"La Basilique souffre de nombreux désordres dans les quatre tours : il y a des infiltrations d'eau, beaucoup d'érosion et des décollements" s'inquiète Philippe Castaing, le président de la Fondation Fourvière. Il pointe aussi la saleté de la chapelle de la Vierge qui aurait "besoin d'une rénovation de fond en comble". Quant au Musée de Fourvière, il explique : "sous la peinture de l'ancienne chapelle, nous avons trouvé des fresques du XIXe siècle et nous devons les restaurer afin de la mettre en valeur selon les règles de préservation du patrimoine". Un chantier qui s'annonce très cher puisque chaque mètre carré rénové reviendra à 1000 euros de frais de rénovation. Or les peintures s'étalent sur 600 m2. La salle du trésor devrait, elle aussi, être réaménagée.

La Fondation Fourvière et la Fondation du patrimoine ont signé leur partenariat ce vendredi 7 octobre au Carré Fourvière. ET

En parallèle des travaux, la Fondation Fourvière dessine 4 autres axes de développement : l'inclusion sociale, la transition écologique, la culture pour tous, la transformation numérique.

Diversifier les sources de financement

Au total, les coûts de ces chantiers s'élèvent à 14 millions d'euros, soit beaucoup plus que les 5 millions d'euros prévus pour "le sauvetage des biens et la sécurité". Cyril Balas, le président du Conseil de Surveillance de la Commission de Fourvière, précise ainsi espérer récolter plus de fonds que l'objectif affiché. A partir du 1er janvier 2023, la campagne de fonds sera ouverte en direction des entreprises. "Je pense qu'il y aura rapidement un club des mécènes" prédit Cyril Balas. L'homme d'affaires souligne aussi qu'une des prochaines missions sera de chercher le soutien des collectivités locales, sachant que l'Etat prendra aussi en charge environ un tiers du coût des travaux via la DRAC (direction régionale des Affaires culturelles). Rien n'est encore annoncé du côté des écologistes de la Métropole de Lyon ou de la Ville de Lyon, ni du côté de la Région de Laurent Wauquiez (LR).

La Fondation du patrimoine, quant à elle, aura pour mission de rencontrer des grandes entreprises type Total Energie, Dassault, Michelin... et de négocier avec elles des dons. La Fondation parle ainsi de récolter plus d'un millions d'euros.

D'ors et déjà, les particuliers peuvent donner via cette plateforme, pour aider cet édifices aux 2 millions de visiteurs par an.

Pour rappel, la Fondation du patrimoine, créée en 1996, est un organisme privé, chargé d'alerter et de rénover des bâtiments ayant une valeur patrimoniale en France. Elle compte en son sein un ambassadeur populaire à travers la figure du présentateur lyonnais Stéphane Bern, qui avait notamment lancé le "loto du patrimoine".

2006 : la dernière campagne de dons

Les derniers travaux datent de 2006-2017. Les voûtes et les coupoles couvrant la nef étaient fragilisées en raison du système d’écoulement des eaux des toitures abîmé et d’un écartement de la charpente des murs de la basilique. De plus, les poutres métalliques de la tour de l’Observatoire, qui a vocation à accueillir du public pour contempler Lyon, étaient alors fortement oxydées et rongées par les infiltrations d’eau, le socle de la statue de la Vierge, dorée à la feuille d’or, se disloquait, le mât central de la statue de l’archange saint Michel était victime d’une corrosion galvanique avancée, etc.

14 millions d'euros avaient été levés afin de réaliser ces travaux.

Des besoins en bénévoles

Guillaume Poitrinal, le président de la Fondation du patrimoine, était présent à Lyon lors de la signature du partenariat. Il en a profité pour faire un appel aux bénévoles : "Notre fondation s'occupe de 3000 monuments, dont 200 en Rhône-Alpes, avec 850 bénévoles, dont 80 pour votre région. Nous avons besoin de nouveaux bénévoles, notamment avec des compétences sur le numérique et les réseaux sociaux".  A bon entendeur, à l'heure où la basilique de Fourvière fête les 150 ans de la pose de sa première pierre.

Lire aussi :

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut