Laurent Wauquiez © AFP

Dîner "fastueux" payé par la Région, la facture grimpe de 50 000 euros

Deux semaines après ses révélations sur le "Diner des sommets" organisé par Laurent Wauquiez moyennant 100 000 euros payés aux frais du contribuable, Mediapart épingle de nouveau le président de région. La facture serait en fait plus élevée de 50 000 euros.

Mediapart a remis le couvert jeudi 27 octobre. Deux semaines après avoir levé le voile sur le fastueux dîner organisé en juin par le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes au château de La Chaize, dans le Beaujolais, le média d’investigation assure que la facture de l’événement est en fait plus élevée que ce qu’il pensait. Aux 100 000 euros déboursés aux frais du contribuable pour organiser ce 2e "Diner des sommets", il faudrait en fait ajouter une autre enveloppe de 50 000 euros, qui aurait permis de financer "des prestations de "conseils" liées à l'organisation de ces dîners au cours de l’année". 

Lire aussi : Dîner "fastueux" payé par la Région, l’opposition demande un "remboursement"

Cette somme ne serait pas uniquement liée à l’organisation du dîner du 23 juin qui, selon les estimations de Mediapart était revenu à 1 100 euros par convive. Attribué à la société parisienne Mediafin, ce marché s’étalerait sur deux ans. Cette prestation serait donc également liée à l’organisation du 1er "Diner des sommets", qui s’était tenu en mars dernier, mais dont on ne connaît pas le montant, et elle pourrait aussi servir à la préparation de futurs événements du même genre. 

L'opposition pointe du doigt les ambitions de Wauquiez

Le dîner du mois de juin avait réuni des personnalités diverses telles qu'Alain Mérieux le fondateur de l'entreprise BioMérieux, le magnat de l'événementiel Olivier Ginon, la star du tennis Jo-Wilfried Tsonga, le skieur Alexis Pinturault ou encore le président du directoire du groupe M6 Nicolas de Tavernost.

La région s’était alors justifiée en expliquant que ces repas baptisés visaient à mettre "en relation des personnalités issues de  tous les horizons : culturel, économique, sportif, associatif, économie sociale et solidaire…" pour "créer dans notre Région de grandes synergies entre les acteurs " pour son développement. "Nous sommes sur 165 euros par personne environ, le reste est globalement lié à des dépenses exceptionnelles de logistique liées au site", avait-t-elle ajouté.

Du côté de l’opposition au conseil régional, on pointait du doigt les ambitions présidentielles du président de région en toile de fond de ces dîners. "Dépenser un SMIC par convive pour avoir un réseau d’influenceurs en vue des élections présidentielles 2027 c’est scandaleux. Notre Région mérite mieux que de servir de marchepied pour des ambitions personnelles", nous avait confié Fabienne Grébert au lendemain des révélations de Médiapart.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut