Laurent Wauquiez, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes ©Antoine Merlet

Crise de l’énergie : Wauquiez alerte l’État sur la situation des hôteliers et restaurateurs

Avec des factures énergétiques qui explosent, les hôteliers, les restaurateurs et plus généralement le secteur du tourisme font face à une grave crise. Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, a écrit à l’État pour lui demander d’intervenir. 

Très attaché au tourisme dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, le président LR de la collectivité Laurent Wauquiez multiplie depuis quelques jours les interventions pour alerter sur la situation d’un secteur qui "se trouve à la veille d'une des crises les plus dramatiques de son histoire". Après avoir annoncé le déblocage d’une enveloppe de 5 à 10 millions d’euros destinés à accompagner "les investissements en matière de rénovation énergétique de ces professionnels", le président du conseil régional a écrit à la Première ministre le 13 novembre pour demander au gouvernement de prendre ses responsabilités. 

Des trous dans le bouclier tarifaire

Prenant l’exemple d’un hôtelier-restaurateur de l’Ain qui aurait vu sa facture de gaz bondir de presque 410%, l’élu demande au gouvernement de revoir les critères du bouclier tarifaire afin de permettre aux entreprises du tourisme, de la restauration et de l’hôtellerie d’en bénéficier. Instauré pour les particuliers, les industriels et les entreprises, ce bouclier s’accompagne de seuils très précis. Par exemple, les très petites entreprises n’y sont éligibles que si leur compteur électrique ne dépasse pas une puissance de 36 kilowatt/ampère. 


"Cette crise de l’énergie menace gravement nos secteurs du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration qui sont en grande détresse. Des secteurs qui sont malheureusement les grands oubliés des aides de l’Etat", Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes


Un seuil que "de nombreuses entreprises dépassent déjà largement en raison de leur activité, les privant par conséquent du bouclier tarifaire", déplore Laurent Wauquiez. Ces mesures "ne semblent pas adaptées au secteur du tourisme parce qu'elles ne correspondent pas à leur réalité" poursuit l’élu LR dans sa lettre ouverte à Élisabeth Borne. Un courrier signé par une dizaine de représentants des métiers de l’hôtellerie restauration.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut